FC Nantes-Angers : Stéphane Moulin est-il le Christian Gourcuff angevin ?

FOOTBALL Lors de FCN-Angers, samedi soir (20 h 45), à la Beaujoire, Stéphane Moulin va retrouver « son modèle » Christian Gourcuff

David Phelippeau
— 
Christian Gourcuff et Stéphane Moulin.
Christian Gourcuff et Stéphane Moulin. — PHILIPPE HUGUEN / AFP/ BEBERT BRUNO/SIPA
  • Les deux entraîneurs, anciens joueurs pros de niveau moyen, se ressemblent dans de nombreux domaines.
  • Pas étonnant quand on sait que le SCO s’est beaucoup inspiré du Lorient de Christian Gourcuff.

Une centaine de kilomètres les séparent en temps normal. Samedi soir, à 20h45, à la Beaujoire, lors de Nantes-Angers, Christian Gourcuff et Stéphane Moulin seront à quelques mètres l’un de l’autre. Dans une zone technique différente, mais avec une conception du football presque similaire. « Christian [Gourcuff] est un modèle », lâchait en 2013 Stéphane Moulin (52 ans), douze ans plus jeune que l’actuel coach du FC Nantes (64 ans). Milieux de terrain techniques d’un niveau moyen avec une décennie d’écart, les deux hommes possèdent de nombreux points communs aussi dans leur métier d’entraîneur.

Une longévité remarquable dans leurs clubs

Stéphane Moulin détient actuellement la palme de la longévité au poste d’entraîneur dans les cinq championnats européens confondus. Le technicien est en poste au SCO Angers depuis 2011. Ce n’est pas sans rappeler Christian Gourcuff et Lorient. L’actuel entraîneur des Canaris avait d’abord passé dix ans (1991 à 2001) puis onze ans (2003 à 2014). Michel Audrain, ancien adjoint de Gourcuff à Rennes, estime que la longévité des deux hommes est due à leur profil de « bâtisseur ». Une caractéristique « de plus en plus rare », selon Audrain, qui nécessite du temps forcément et une impérieuse confiance des différentes directions.

Début 2018, alors que le SCO flirte avec la zone de relégation depuis plusieurs semaines, le président Saïd Chabane prolonge son technicien. « Peu de clubs auraient pu faire ça, estime Yohan Eudeline, ancien joueur et ex-recruteur du SCO. Cela prouve bien la croyance que les dirigeants ont en Stéphane. » Olivier Pickeu, manager général angevin, se souvient : « On estimait qu’il avait les moyens d’inverser la tendance. Il n’y avait pas de raison de changer. Cela a surpris tout le monde. » Aujourd’hui, Moulin est sous contrat jusqu’en… 2022. Et en route pour battre la « durée de vie » de Gourcuff sur le banc de Lorient.

Deux entraîneurs aux conceptions de jeu différentes mais bien identifiées

« Stéphane a sa méthode et ne copie personne », estime Eudeline. Néanmoins, à l’instar de Gourcuff, Moulin s’appuie depuis presque dix ans sur une conception de jeu bien identifiée. Si l’ancien Lorientais est un adepte du 4-4-2, l'Angevin penche plutôt pour un 4-3-3 en phase offensive et un 4-1-4-1 en phase défensive. « Ce sont deux garçons qui ont une vraie philosophie de jeu et qui sont habitués à faire jouer leurs équipes dans des systèmes et ils en changent peu, explique Michel Audrain. Moulin s’adapte peut-être davantage à l’adversaire que Gourcuff, qui ne démord jamais de son dispositif. »

On prête souvent à Gourcuff une appétence pour les joueurs fins techniquement tandis que Moulin serait davantage attiré par les joueurs athlétiques (Ndoye, Oniangue). Une réputation collant à l’Angevin qui est sans doute caricaturale et qui est surtout liée aux moyens financiers dont le coach dispose.

Une grande capacité à faire éclore des (très) bons joueurs

C’est le point commun le plus flagrant. Olivier Pickeu, manager général du SCO, donne en grande partie la raison. « Dans la phase de construction de notre projet il y a quelques années, on s’est inspiré de ce qui se faisait à Lorient avec notamment le travail de l’entraîneur Christian Gourcuff et celui de Christophe Le Roux au recrutement. »

A l’instar du Lorient de Gourcuff de 2003 à 2014 avec les Gameiro, Koscielny, Gignac, Koné, Romao, etc., le SCO de Moulin s’est spécialisé dans l’éclosion et la valorisation de certains joueurs. La liste est longue et non exhaustive : Kodjia, Tait, Bamba, Pépé, Boufal, etc. « Stéphane a une grande capacité à faire progresser les joueurs », complimente Pickeu. « Il te dit individuellement ce qu’il faut faire, ne lâche jamais et croit fort en ce qu’il fait », insiste Eudeline. « Il est capable d’aller chercher la quintessence des mecs, encense Yves Deroff, ancien défenseur du SCO. Je me souviens de Diego Gomez, en échec avec Jean-Louis Garcia, que Stéphane avait transformé ! »