FC Nantes-Strasbourg : Elimination, faute de main d’Olliero, Bamba blessé… La soirée cauchemar du FCN

FOOTBALL Le FC Nantes, très remanié, a été sorti (0-1), mercredi soir à la Beaujoire, par Strasbourg, en 8es de finale de la Coupe de la Ligue. Une soirée à oublier pour les Canaris

David Phelippeau
— 
Kader Bamba a été touché derrière la cuisse à la 74e minute.
Kader Bamba a été touché derrière la cuisse à la 74e minute. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
  • Nantes a été éliminé (0-1) en 8es de finale de la Coupe de la Ligue par Strasbourg, mercredi soir, après une pâle prestation.
  • La soirée fut mauvaise pour les Canaris du début à la fin: prestation très moyenne, blessure de Bamba et faute de main du jeune portier Olliero.

Le FC Nantes ne remportera donc jamais la Coupe de la Ligue (supprimée en fin de saison). Le finaliste de 2004 a été éliminé (0-1), mercredi soir à la Beaujoire, dans l'anonymat (moins de 10.000 spectateurs) contre Strasbourg (tenant du titre) en 8es de finale. Retour sur une soirée compliquée du début à la fin.

«Une prestation tellement moyenne», selon Patrick Collot

En 16es de finale, les Canaris avaient réalisé un festival offensif (8-0) contre le Paris FC. Mercredi soir, ce fut un feu d’artifice d’occasions manquées. La faute à la maladresse nantaise forcément, mais aussi à Kamara, un gardien de but strasbourgeois impeccable. Dans l’ordre, arrêt du bout des gants (45e+1) sur un tir d’Abeid, sortie parfaite dans les pieds de Benavente (53e), parade sur une frappe lourde de Louza (65e) puis de Simon (86e). Les Canaris n'ont néanmoins jamais été en mesure d'emballer la rencontre. «On a manqué de vitesse dans le jeu, d'enchaînements, estime Dennis Appiah, qui ne veut pas se cacher derrière les nombreux changements (seuls Simon, Traoré et Appiah dans le onze de départ, mercredi soir, étaient titulaires samedi à Nîmes en championnat). Quand on n'a pas ça, c'est compliqué.»

En zone mixte, les Nantais se sont succédé avec toujours un mot à la bouche: «manque». «D'audace, de prise de risque, de jeu vers l'avant, de justesse, de bons choix», selon Elie Youan. Patrick Collot, qui remplaçait sur le banc Christian Gourcuff suspendu, poursuit: «Il y avait un manque de maîtrise, de qualité technique, de vitesse, de prise d'initiative. Il nous a manqué trop de choses ce soir. Je n'ai pas d'explications à cela. Les joueurs qui rentraient auraient dû apporter fraîcheur, enthousiasme, envie, mais l'équipe n'a pas montré ça ce soir.» Très peu d'éléments, qui avaient leur chance pour une fois dès le départ, ont convaincu. «C'est embêtant, la Coupe de la Ligue, ce sont des matchs où on peut se montrer et marquer des points aux yeux du coach...», regrette Youan. Certains ont perdu gros mercredi soir.

La faute de main d'Alexandre Olliero

Ses réponses lapidaires ont illustré son immense «déception». Alexandre Olliero, qui remplaçait Alban Lafont dans la cage, était rassurant jusqu'à la 78e minute et cette frappe à l'entrée de la surface de réparation de Da Costa. Sur le tir du Strasbourgeois, très seul, Olliero n'est pas irréprochable. «Main pas assez ferme tout simplement, avoue-t-il. Oui, je prends [ce but] pour moi. On prend toujours une part de responsabilité en tant que gardien.» Lui aussi sait très bien qu'il perd aussi du temps de jeu avec cette élimination prématurée en Coupe de la Ligue.

La blessure à la cuisse de Kader Bamba

A la 74e minute, Kader Bamba, juste entré en jeu, a stoppé sa course subitement en se touchant derrière la cuisse. Claquage? Le joueur doit passer des examens sous peu. Il sera évidemment absent contre Angers samedi en championnat et devait l'être de toute façon en raison d'une suspension pour le match de 32es de Coupe de France à Bayonne début janvier. «C'est le point noir de la soirée», estime Collot. Avec l'élimination forcément.