ZenBook Duo: Le second écran du nouveau PC portable d’Asus est-il plus qu’un gadget?

ORDINATEUR PORTABLE « 20 Minutes » a testé le ZenBook Duo d’Asus, un PC lesté d’un double écran offrant davantage de confort de travail et de créativité en mobilité

Christophe Sefrin
— 
On a testé l'ordinateur à deux écrans d'Asus, le ZenBook Duo — 20 Minutes
  • Présenté au CES 2021, le ZenBook Duo d’Asus est un PC portable unique en son genre: il dispose d’un écran principal de 14 pouces sous lequel est installé en écran secondaire de 12,6 pouces.
  • Déconcertant au premier abord, ce duo peut vite trouver son intérêt en télétravail, mais aussi auprès des créatifs, en offrant un confort d’usage inédit.
  • Vendu à partir de 1799 euros, l’appareil reste cher mais peut vite s’imposer à condition d’apprivoiser son étrange ergonomie.

Asus n’en est pas à son coup d’essai. En 2018, le constructeur taïwanais innovait avec son ZenBook Pro 15 UX580, un ultrabook qui était équipé d’un screenpad dédié à des applications maison. Ainsi baptisé, ce second écran multifonction faisait par ailleurs office de touchpad. Avec son ZenBook Duo, qui a été présenté au CES 2021, Asus pousse son concept un peu plus loin en ajoutant, sous l’écran principal de son PC, un second écran, beaucoup plus imposant.

Le ZenBook Duo d'Asus joue la continuité avec ses deux écrans.
Le ZenBook Duo d'Asus joue la continuité avec ses deux écrans. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Intimidant ou évident ?

Ouvert, l’appareil qui a contenu son poids à 1,6 kg est assez impressionnant. Face au modèle de 14’’ du constructeur que nous avons pu essayer (réf : X482), on a d’abord la sensation que l’on va se perdre face à cet ordinateur qui semble arraché au cockpit d’un avion.

Constat cependant : si les deux écrans LCD Full HD tactiles de 14’’ (en haut) et de 12,6’’ (en bas) intimident au premier abord, on a tôt fait d’en comprendre l’intérêt. Ils fonctionnent de concert pour n’afficher qu’une seule interface, ou sont dissociables pour composer une paire constituée d’un écran principal et d’un moniteur d’appoint. « L’idée est vraiment que les utilisateurs qui étaient habitués à utiliser deux écrans déportés chez eux ou au bureau puissent conserver cette ergonomie de travail en mobilité », explique-t-on chez Asus. Ainsi, les usages promis par le ZenBook Duo sont-ils quasiment infinis.

Idéal pour les réunions en visio

Nous avons profité de l’ordinateur à l’occasion de réunions en visio, par exemple : en affichant les visages de nos interlocuteurs sur l’écran principal et un document Word sur l’écran d’appoint. Une fois notre réunion terminée, un simple appui sur une touche dédiée inverse les deux écrans : nous reprenons l’écriture de notre article sur l’écran de 14’’ et utilisons désormais celui de 12,6’’ pour gérer notre playlist Deezer et surveiller du coin de l’œil les mails qui défilent.

La charnière du ZenBook Duo d'Asus.
La charnière du ZenBook Duo d'Asus. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

De leur côté, les créatifs se délecteront sans doute des possibilités offertes par ce double écran avec des logiciels tels After Effects ; Photoshop ; Première Pro ou encore Light Room Classic, dont l’interface compatible s’adapte parfaitement à l’ergonomie du PC d’Asus.

Ainsi, le petit écran se transforme-il en panneau de commande, alors que l’écran principal offre une vision complète sur le travail en cours. Bien évidemment, cet écran secondaire peut être simplement éteint, ce qui permet aussi de préserver l’autonomie de la machine évaluée à 8 heures environ. On notera néanmoins une qualité d’affichage légèrement en retrait avec celle de l’écran principal, un rendu plus mat et des angles de vision inférieurs.

Une ergonomie à apprivoiser

« Chacun a sa définition de la productivité informatique et sa propre façon d’organiser fichiers et dossiers. C’est ce qui est permis dans l’utilisation du screenpad : tout utilisateur pourra le personnaliser à l’extrême », prévoit-on chez Asus. Légèrement incliné, semblant faire la continuité avec l’écran principal, l’écran secondaire du ZenBook Duo a besoin de quelques jours pour se laisser apprivoiser. Ensuite, son usage devient presque naturel. Seul le pavé tactile, déporté à gauche du clavier, nous a semblé trop petit et franchement pas adapté pour un usage pour les gauchers. On notera que le screenpad peut lui être substitué et être utilisé comme touchpad (le clavier sera dans ce cas verrouillé). Bon point : le clavier légèrement surélevé offre un surcroît de confort.

Le second écran du ZenBook Duo transformé en panneau de commandes.
Le second écran du ZenBook Duo transformé en panneau de commandes. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Vendu à partir de 1799 euros*, le ZenBook Duo suppose un investissement non négligeable et, au regard des possibilités de la machine, de bien évaluer ses besoins avant un craquage éventuel. S’il a encore besoin d’être optimisé (la surcouche logicielle qu’Asus lui applique mérite d’aller plus loin), le second écran de ce PC peut rendre bien des services en mobilité. A la maison, et si l’on a de la place, un PC assorti d’un moniteur d’appoint en plus de son écran principal continuera d’offrir davantage de confort.

*Processeur Core i7 1165G7 (2,8 GHz/jusqu’à 4,7 GHz) – 12 Mo de mémoire cache. 16 Go de Ram. 1 To SSD.