ThinkPad X1 Fold de Lenovo : Que faut-il penser du premier ordinateur à écran pliable au monde ?

INFORMATIQUE « 20 Minutes » s’est plié en deux pour tester le ThinkPad X1 Fold de la marque d’ordinateurs Lenovo, dont l’écran pliable offre de nouvelles perspectives

Christophe Séfrin
— 
Tik Tech: On a testé le premier ordinateur pliable au monde — 20 Minutes
  • Lenovo prend le pli. Après les smartphones pliables de Samsung, Huawei ou Motorola, le constructeur lance le premier ordinateur pliable au monde.
  • Le ThinkPad X1 Fold étonne avec son écran OLED souple qui se plie et déplie à volonté et vient bousculer nos usages en productivité et divertissement.
  • Derrière cette vitrine technologique, le PC reste hélas de qualité moyenne et souffre d’un prix, à partir de 2809 euros, qui reste pour l’instant prohibitif.

Cela n’a pas fait un pli : après les smartphones pliables, comme le Galaxy Z Fold 2 de Samsung, ou le Mate Xs de Huawei, c’est au tour de l’informatique de s’aventurer sur le terrain des écrans souples. Avec son ThinkPad X1 Fold, Lenovo dégaine ainsi le tout premier ordinateur pliable au monde. Impressionnant avec son écran OLED de 13,3’’/34 cm, l’appareil est semble-t-il plein de promesses.

Un écran qui provoque l’effet « waouh ! »

C’est d’abord un PC. Mais hélas, un PC ordinaire. Fonctionnant sous Windows 10, le ThinkPad X1 Fold propose une configuration à base du processeur Core i5 nouvelle génération, le i5-L16G7 qui intègre sa propre mémoire vive.

Le ThinkPad X1 Fold et son écran OLED pliable de 13,3 pouces.
Le ThinkPad X1 Fold et son écran OLED pliable de 13,3 pouces. - LENOVO

Il dispose d’une mémoire de 256 ou 512 Go SSD avec 8 Go de mémoire Ram. Sa connectique reste limitée (2 prises USB-C) et sa batterie n’est guère performante. Son autonomie annoncée à 8,5 heures n’a pas tenu ses promesses durant nos essais. Passées les 6 heures d’usage intensif et l’ordinateur avait besoin d’être rechargé.

Sans doute l’écran tactile OLED QXGA (2048 x 1536 pixels) de la machine en est-il la cause. Gourmand en énergie, il plombe incontestablement l’autonomie du X1. Mais cela ne remet pas en question le concept très intéressant du produit.

Sous sa couverture de cuir noir, celui-ci s’ouvre comme un livre. Effet « waouh ! » instantané lorsque l’écran s’allume et dévoile toute sa surface. Une même image peut intégralement le recouvrir, mais il est également possible de séparer l’écran en deux parties que l’on peut afficher, l’une sur la partie basse, l’autre sur la partie haute. A la verticale, comme à l’horizontale. Ainsi est-il par exemple possible d’afficher son compte Facebook et sa boîte mail ; une réunion Zoom et un document sur lequel on travaille, etc.

Un stylet optionnel peut être associé au ThinkPad X1 Fold.
Un stylet optionnel peut être associé au ThinkPad X1 Fold. - LENOVO

Un clavier virtuel peut être convoqué à tout moment et occuper une bonne moitié de la partie basse de l’écran. Lenovo propose en option un clavier physique Bluetooth (et un stylet) beaucoup plus pratique. Il suffit de le poser en bas de l’écran sur lequel il s’aimante pour qu’il soit détecté et accessoirement rechargé. Dès lors, l’ordinateur retrouve une apparence plus conventionnelle et des usages plus classiques.

Bluffant une fois déplié

Mais c’est évidemment totalement déplié que le ThinkPad X1 Fold est le plus bluffant. Se muant en un éclair en tablette géante, on peine vraiment à en distinguer la petite pliure centrale lorsque totalement ouvert. Astucieusement, Lenovo a même prévu qu’une partie de la couverture de cuir se transforme en béquille pour maintenir la machine verticalement face à nous, à l’horizontale. Du coup, on peut ainsi profiter des services d’un véritable petit téléviseur à écran OLED à la maison ou en nomadisme.

Dommage que les haut-parleurs soient aussi mal placés pour cet usage : ils se retrouvent ainsi au-dessus et… en-dessous de l’écran. Le son reste d’ailleurs une des lacunes du X1 Fold : certains smartphones font mieux que lui sur ce terrain ! Pas de prise mini-jack, un casque Bluetooth est nécessaire pour ne pas incommoder son entourage lorsque l’on est en plein binge watching.

En option, un clavier physique à aimanter sur la partie basse de l'écran offre une configuration plus classique.
En option, un clavier physique à aimanter sur la partie basse de l'écran offre une configuration plus classique. - LENOVO

Le plus impressionnant est de faire défiler des pages web de bas en haut, le X1 Fold s’avère ainsi très pratique pour la lecture, même s’il est un peu lourd à bout de bras : 1 kilo. Signalons ici qu’une fonction logicielle permet grâce à la caméra embarquée de flouter automatiquement l’écran de l’ordinateur dès que son propriétaire détourne la tête ou s’en va. But : éviter que quiconque puisse regarder les fichiers ouverts à l’écran. Toujours grâce à la caméra, Lenovo a même prévu un système d’alerte au cas où quelqu’un venait à lire par-dessus l’épaule de l’utilisateur…

Le champ des possibles

Surprenant à plus d’un titre, ce PC possède bien des atours pour transformer nos usages et ouvrir le champ des possibles. En productivité avec ses différentes possibilités en multitâche, d’une part. En pur divertissement, d’autre part. Voilà bien un univers où le X1 Fold semble vouloir inaugurer un nouveau type de produits, entre smartphone, tablette et ordinateur. Mais ce PC qui veut innover possède aussi les défauts de ses qualités.

Toute la surface de l'écran du ThinkPad X1 Fold peut être utilisée.
Toute la surface de l'écran du ThinkPad X1 Fold peut être utilisée. - LENOVO

Sans doute trop jeune, pas assez performant ni endurant, avec une ergonomie qui peut parfois sembler à revoir, l’appareil reste pour le moment un magnifique tour de force technique, mais aussi une vitrine pour Lenovo qui permet d’associer son nom au mot « innovation ». Pour le consommateur, le tarif dispendieux du X1 Fold (à partir de 2809 euros, plus 200 euros pour le clavier physique) restera évidemment rédhibitoire.