VIDEO. Yoga Smart Tab de Lenovo: Enfin une tablette pour ceux qui refusent de payer l'ardoise au prix fort

TABLETTE Première à intégrer Google Assistant, la nouvelle tablette Yoga Smart Tab de Lenovo, que « 20 Minutes » a testée, se plie en quatre pour répondre à tous les usages

Christophe Séfrin

— 

La tablette Yoga Smart Tab de Lenovo.
La tablette Yoga Smart Tab de Lenovo. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • A 299 euros, la tablette Yoga Smart Tab de Lenovo ne veut pas rivaliser techniquement avec l’iPad d’Apple ou la Galaxy Tab S de Samsung.
  • Alternative économique crédible, cette nouvelle ardoise cible une clientèle familiale en s’adaptant à la plupart des usages grâce à une ergonomie plutôt bien pensée.
  • Malgré certains points perfectibles, elle peut aussi séduire par la présence de Google Assistant, embarqué pour la première fois sur une tablette numérique.

Verticalement, couchée, accrochée au mur ? La nouvelle tablette numérique Yoga Smart Tab de L enovo joue les contorsionnistes pour nous séduire. Disposant d’un écran de 10,1’’, elle possède la taille de l’ iPad d’Apple. Mais elle pèse cependant 100 grammes de plus que la tablette rivale de la marque à pomme.

Un cylindre qui fait la différence

En cause, sa base tubulaire dans laquelle Lenovo a logé deux haut-parleurs et un système son estampillé JBL. Attention : pas de quoi s’éclater les tympans en regardant sa série préférée sur Netflix ou Amazon Prime Vidéo ! Avec 2x 2 watts de puissance, la Smart Tab peine à se distinguer au niveau de sa puissance sonore.

La base de la tablette lui sert aussi de support.
La base de la tablette lui sert aussi de support. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Elle parvient cependant à transcrire de bons effets stéréo grâce à l’orientation de ses haut-parleurs sur les côtés. Le Dolby Atmos est pris en charge. Petite spatialisation sonore à prévoir, mais guère davantage…

Mode liseuse à éviter

Au premier abord, la fameuse base cylindrique de la Yoga Smart Tab apparaît comme une bonne idée pour utiliser la tablette en mode lecture. De ce point de vue, l’ergonomie est parfaitement réussie… sauf que dans la main, le poids de l’appareil devient rapidement un handicap pour transformer sa tablette en liseuse. A titre de comparaison, il faut compter 192 grammes pour la liseuse Libra H20 de Kobo, que nous avons récemment testée… C’est près de trois fois moins !

La béquille qui la métamorphose

Bien pensée, la petite béquille à l’arrière de la tablette la transforme en écran d’appoint une fois posée sur une table. L’autre bonne idée est qu’une fois la béquille totalement retournée, on peut aussi accrocher la Yoga Smart Tab au mur, comme un tableau. Pratique, dans une cuisine, pour suivre une recette, par exemple.

La tablette s'accroche au mur pour passer en mode Cusine.
La tablette s'accroche au mur pour passer en mode Cusine. - LENOVO

Lenovo compte d’ailleurs séduire les acheteurs sur ce point en vantant les mérites de Google Assistant dans son ardoise. « Grâce à lui, il est très simple d’accrocher l’ardoise, de convoquer une recette et de la suivre ainsi pas à pas », indique le constructeur.

Les conversations vidéo à l’indexe

Ainsi, l’écran de la Yoga Smart Tab s’adaptera-t-il à de nombreux usages. Sa définition légèrement supérieure à celle de la Full HD (soit 1920 x 1200 pixels) suffit largement pour satisfaire les besoins les plus courants : films, jeux basiques, surf sur Internet, services…

Points faibles de la tablette cependant : la photo et la vidéo. Lenovo a logé à l’arrière de son ardoise un capteur photo de 8 mégapixels et de 2 mégapixels seulement à l’avant. Cet attelage reste bien basique, surtout pour les conversations vidéo sur Skype ou Google Duo qui auraient mérité un peu plus d’attention pour une tablette à la vocation familiale.

Deux à trois fois moins chère qu’un iPad ou que la tablette Galaxy S Tab 6 de Samsung, la Yoga Smart Tab ne se pose pas en concurrente, mais en alternative économique. Ses performances sont plus modestes et la tablette de Lenovo ne joue définitivement pas la même catégorie que ses rivales. Vendue à 249 euros (32 Go/3 Gb) et 299 euros (64 Go/4 Gb), elle possède néanmoins des arguments bien à elle. Elle va ainsi tenter de fédérer une cible large qui souhaite renouveler son équipement en s’équipant d’une tablette passe-partout au bon rapport qualité/prix.