Confinement: Cinq téléviseurs grand écran pour les longues soirées à venir

ECRANS A l’heure où se profilent de longues soirées d’hiver confinées, allumez la chaîne de l’évasion avec un téléviseur grand écran adapté à vos envies

Christophe Séfrin

— 

5 téléviseurs grand écran pour le confinement — 20 Minutes
  • Faute de pouvoir sortir au cinéma, au théâtre ou en concert, le reconfinement risque de nous asseoir de longues heures durant devant nos téléviseurs.
  • Alors que le premier confinement avait dopé les ventes d’écrans, la période qui s’ouvre sera sans doute pour beaucoup l’occasion de s'équiper aussi d'un nouvel écran, voire d'un écran plus grand.
  • Philips, TCL, Sony, Panasonic et Samsung proposent des modèles d’un bon rapport taille/performances/prix.

Confinement, saison 2. Les ventes de téléviseurs avaient connu un fort rebond en France durant le premier confinement. LED, QLED, OLED… à l’heure où se profilent les longues soirées d’hiver à la maison, l’achat d’un nouvel écran pour se divertir, mais aussi se changer les idées, peut faire du sens. « 20 Minutes » a repéré pour vous cinq téléviseurs qui, de 43 pouces à 85 pouces, vous offriront une qualité d’image propre à l’évasion avec un bon rapport qualité/prix.

Philips, The One : immersion jusqu’en 70 pouces

Avec «The One», Philips a trouvé un concept simple. Celui d’un téléviseur Android TV complet et performant, clair sur les technologies intégrées, et pouvant convenir à tous les usages. Nerf de la guerre : la qualité d’image. Pour cela, « The One » embarque le processeur P5 de la marque. C’est lui qui gère le traitement des contenus vidéo et qui le gère bien. Le P5 fait véritablement référence dans son domaine. HDR10 +, HLG, Dolby Vision et Dolby Atmos, la fiche technique du téléviseur est également faite pour le divertissement.

Le téléviseur The One de Philips joue la carte du rapport performances/prix.
Le téléviseur The One de Philips joue la carte du rapport performances/prix. - PHILIPS

Quant au procédé Ambilight (le rétroéclairage en temps réel de l’arrière du téléviseur avec les couleurs affichées à l’écran), celui-ci participe à une plus grande immersion du spectateur, l’image semblant s’échapper de l’écran. Google Assistant est à bord, mais l’appareil peut également être associé à Alexa d’Amazon.

Le téléviseur est disponible en 43’’, 50’’ et 58’’ avec pied pivotant. En 65’’ son pied est fixe et central. En 70’’, il repose sur deux pieds latéraux. A noter que Philips a su adapter ces différents supports à la potentielle présence d’une barre de son qui pourra se glisser juste sous l’écran. À partir de 699 euros en 43’’.

TCL Serie C71 : le rapport qualité/prix saute aux yeux

TCL a le chic pour proposer des téléviseurs plus accessibles que de nombreux autres. La série QLED C71 du constructeur chinois en témoigne, qui propose ici des Android TV de 50’’, 55’’ et 65’’ dont le rapport qualité/prix peut séduire de nombreux acheteurs. Le design « saute » d’abord aux yeux, avec des appareils très fins. A l’écran, la technologie QLED est ensuite convoquée. Rien à voir avec l’OLED : le QLED repose sur des téléviseurs LCD avec rétroéclairage LED. Mais en plus, ils intègrent des nano cristaux de différentes tailles. Lorsque excités par la lumière, ces cristaux émettent une longueur d’onde. Celle-ci correspond à une couleur.

Avec sa Serie C71, TCL sait maintenir ses prix serrés.
Avec sa Serie C71, TCL sait maintenir ses prix serrés. - TCL

A l’arrivée, des images lumineuses et plus contrastées qu’avec de simples téléviseurs LCD LED. TCL dote également sa Serie C71 du HDR, du Dolby Vision et du Dolby Atmos. Google Assistant est à bord. Quant à Alexa d’Amazon, il faudra greffer une enceinte Echo au téléviseur pour qu’elle puisse être opérationnelle. 599 euros en 50’’; 699 euros en 55’’ et 899 euros en 65’’.

Sony XH90 : prêt pour les nouvelles consoles de jeux

Affichant une dalle 4K (3840 x 2160 pixels), cet Android TV LCD LED fait partie des belles opportunités du moment en termes de qualité d’image. Fidèle à sa réputation, Sony livre un appareil au rendu visuel exemplaire, dont la dalle 120 Hz bénéficie d’un système de rétroéclairage Full LED. Celui-ci restitue un excellent contraste, mais il n’égale évidemment pas celui d’un téléviseur OLED.

Le Full LED ajoute des contrastes à l'écran du téléviseur XH90 de Sony.
Le Full LED ajoute des contrastes à l'écran du téléviseur XH90 de Sony. - SONY

Compagnon idéal pour la nouvelle console PlayStation 5, l’appareil qui est HDR10, HLG et Dolby Vision est également « Netflix Calibrated ». Il s’agit d’une homologation garantissant une restitution d’image aussi fidèle que possible des contenus de la plateforme de streaming.

A partir de 65 pouces, le téléviseur bénéficie d’une expérience sonore améliorée avec l’apport de deux enceintes dans sa base, mais aussi de deux tweeters positionnés à l’arrière. A l’écoute, le son bénéficie ainsi d’une plus grande ampleur, avec des voix davantage centrées. Très cher en grande taille, son rapport qualité/prix en 55’’/140 cm. À partir de 1299 euros en 55’’ et jusqu’à 3299 euros en 85’’.

Panasonic, TX-HX970E : en attendant une barre de son

Disponible en 49’’ et 55’’ (124 et 139 cm) ce téléviseur LCD LED 4K soigne ses images avec une compatibilité HDR10, HDR10 +, HLG et Dolby Vision. La totale ! Clairement dédié aux fans de cinéma l’appareil est par ailleurs Dolby Atmos. Les contenus compatibles (jeux, Blu-ray 4K, certains films sur Netflix et Amazon Prime) bénéficient d’un rendu sonore exemplaire.

Le téléviseur TX-HX970E de Sony, décliné en 49 et 55 pouces.
Le téléviseur TX-HX970E de Sony, décliné en 49 et 55 pouces. - PANASONIC

On regrette cependant que la belle partition visuelle du téléviseur ne trouve pas davantage écho pour l’audio. L’ajout d’une barre de son ou d’un ensemble audio restera à privilégier pour que le spectacle soit vraiment complet. Le téléviseur peut être piloté avec Google Assistant et Alexa d’Amazon. Petit plus : un pied rotatif, une denrée rare sur les grands écrans. 1299 euros en 49’’ et 1499 euros en 55’’.

Samsung 65Q83T : la qualité QLED à prix serré

Les amateurs de grand spectacle seront à la fête avec ce téléviseur QLED de 65’’, soit 164 cm de diagonale. Son rétroéclairage repose sur le principe du local diming : seules les zones de l’écran le nécessitant sont éclairées. Ce procédé a pour vocation de doper les contrastes, les LED tapissant par zones l’arrière de la dalle n’étant allumées que là où c’est nécessaire. 4K (3840 x 2160 pixels), l’appareil est compatible HDR, HDR10 et HLG mais se passe du Dolby Vision. Reste qu’il sait s’affirmer pour la diffusion de films cinéma, mais aussi pour le jeu vidéo. Une entrée HDM 2.1 est d’ailleurs adaptée pour les contenus en Ultra HD à 120 Hz des consoles de dernière génération.

Le Samsung 65Q83T, un QLED vendu moins de 2000 euros en 65 pouces.
Le Samsung 65Q83T, un QLED vendu moins de 2000 euros en 65 pouces. - SAMSUNG

L’appareil bénéficie de l’apport d’une robuste configuration audio avec une puissance RMS de 80 watts répartie sur 6 haut-parleurs, dont deux woofers de 20 watts. La fonctionnalité OTS (Object Tracking Sound) est supposée offrir un suivi audio des objets en mouvement, mais elle n’est hélas guère convaincante. 1999 euros en 65’’.