Comment fonctionne Forecast, la nouvelle app de Facebook qui prétend pouvoir prédire le futur ?

MADAME IRMAPP L’application s'appuie sur l’opinion sociale pour tenter de prédire l’avenir

Jennifer Mertens pour 20 Minutes
— 
Forecast, la nouvelle app de Facebook qui prétend pouvoir prédire le futur
Forecast, la nouvelle app de Facebook qui prétend pouvoir prédire le futur — Geeko

Facebook lance une énième nouvelle application : Forecast. Avec elle, il n’est pas question d’un nouveau réseau social ni d’une nouvelle manière de communiquer, mais de prédire l’avenir. Le concept a de quoi intriguer, mais rassurez-vous, Facebook ne s’est pas mis à la cartomancie.

Forecast, développée par l’épique NPE de Facebook, souhaite établir des prédictions sur la base de consensus. Dans les faits, des questions à choix multiples sont posées aux utilisateurs concernant l’actualité, afin de déduire des tendances. En cette période de crise sanitaire, Forecast s’intéresse tout particulièrement au coronavirus.

En répondant aux questions, les participants peuvent créer des discussions pour approfondir sur le sujet et partager des articles à ce propos. Par exemple sur la date estimée de commercialisation d'un futur vaccin contre le COVID-19. Ils peuvent également proposer leurs propres questions aux modérateurs de l’app.

L'application n'est pour l'instant réservée qu'à des professionnels de santé et certains universitaires sur invitation. Pour autant, ici, il n’est pas question de prouver une hypothèse de manière scientifique mais d’élire la réponse la plus « populaire ».

Un accès encore limité

À l’heure actuelle, Forecast n’est disponible qu’aux États-Unis et au Canada, sur iOS à un public très restreint et choisi, donc. En revanche, les prédictions concernant le coronavirus basées sur les réponses des participants privilégiées sont publiques et disponibles sur le site de Forecast.

L’entreprise de Mark Zuckerberg présente sa nouvelle app comme un simple outil d’étude d’opinion, mais on peut tout de même se demander l’intérêt qu’a le géant Facebook à proposer un tel outil. L’entreprise américaine a récemment été la cible de nombreuses critiques concernant sa gestion de la propagation des fake news sur ses plateformes concernant la Covid-19. Proposer une application qui s'appuie sur les suppositions et opinions des personnes n’est pas forcément la meilleure idée ni le meilleur moment.

En tant que création de l’équipe de recherche et développement NPE de Facebook, Forecast pourrait n’être proposée qu’à un petit nombre d’utilisateurs et même fermer ses portes d’ici quelques semaines. Tout dépend du succès qu’elle aura parmi les utilisateurs, mais aussi de leur retour.