Polaroid Now: Après le confinement, immortalisez vos retrouvailles sur papier dès à présent

PHOTO INSTANTANEE Lancé en plein confinement, le Polaroid Now joue la carte de la simplicité, mais imprimer ses images reste malgré tout onéreux

Christophe Séfrin
— 
Le Polaroid Now immortalise vos retrouvailles instantanément — 20 Minutes
  • En 2017, Polaroid renaissait de ses cendres en capitalisant sur l’attrait des jeunes pour la photo analogique.
  • Avec son nouveau Polaroid Now, le constructeur livre un appareil qui se veut encore plus accessible techniquement, avec un objectif doté d’un autofocus.
  • Vendu 129 euros, il est seulement 10 euros moins cher que son aîné connecté, le OneStep +, et le prix des vues imprimées, à 2 euros l’unité, reste un handicap.

Après le confinement, l’heure des retrouvailles. Vous aurez peut-être envie d’immortaliser votre retour au bureau, chez vos parents, auprès de votre chéri(e)… Et vous serez peut-être tenté de vous équiper d’un appareil photos instantanées. Polaroid en a sorti un tout nouveau en pleine crise sanitaire, le Polaroid Now, qui se veut plus accessible que ses prédécesseurs.

De rares concessions à la modernité

Depuis son OneStep 2 lancé en 2017, Polaroid a repris son souffle. Après différentes déclinaisons, dont le OneStep + (une version connectée), le constructeur octogénaire revient à un modèle plus traditionnel, même s’il affiche des progrès techniques et ergonomiques.

Le Polaroid Now fonctionne avec des cartouches de 8 vues.
Le Polaroid Now fonctionne avec des cartouches de 8 vues. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Evidemment, il ressemble à un « Pola ». Rouge, orange, jaune, vert ou bleu, le OneStep Now reprend les codes couleur du logo Polaroid au spectre arc-en-ciel. L’appareil existe aussi en gris. Sans doute la marque s’inspire-t-elle ici du succès de son éternel rival, l’appareil photo instantané Instax Mini que Fujifilm, son constructeur, a décliné dans de nombreux coloris. Esthétiquement, on ne constate guère de différences avec le OneStep +, sinon un flash arrondi et non plus rectangulaire, ou des boutons revisités.

Un compteur de vues fête son arrivée sur le Polaroid Now.
Un compteur de vues fête son arrivée sur le Polaroid Now. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Comme concession à une nouvelle ère, s’invite à l’arrière du boîtier un compteur de vues. Il prend la forme d’un minuscule écran LCD rétroéclairé orange. Un retardateur ajoute également à la nouvelle panoplie. Autre signe distinctif : le gros bouton rouge qui permet sur le dessus du OneStep + de modifier la profondeur de champ a disparu. Polaroid met en avant pour son OneStep Now la présence d’un objectif avec autofocus (35 – 40 mm). Celui-ci bascule automatiquement en mode Portrait ou Paysage. Soit la possibilité de prendre des photos de 0,55 mm à 1,30 m et de 0,6 m à l’infini.

Des couleurs délavées en signature

Le constructeur précise que « l’une des caractéristiques de la gamme Now est sa capacité à prendre des photos nettes, claires et naturelles quelle que soit la luminosité ». Nos essais témoignent que c’est généralement le cas. Après quelques tests un peu flous réalisés à quatre pattes (photos prises de trop près), nous nous hasardons vers un autoportrait avec retardateur. Mais la netteté n’est pas totalement là.

L'objectif du Polaroid Now doté d'un système autofocus.
L'objectif du Polaroid Now doté d'un système autofocus. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Et puis, dis, Pola : un petit miroir comme ceux que l’on trouve sur les Instax de Fuji serait bien pour cadrer ses selfies… Direction le jardin où la beauté des fleurs de printemps est à son paroxysme. Photo révélée au bout de quelques minutes, le petit côté délavé des tulipes est bien conforme à l’esprit « Pola ».

Une photo de notre rue « vue du Velux » affiche comme nos autres clichés une légère dominante rosée et un aspect un peu charbonneux. La signature de la marque est bel et bien là.

2 euros la vue quand même

Fonctionnant sur batterie (autonomie annoncée : jusqu’à 15 packs de films, soit 120 vues), le Polaroid Now reste d’un usage simplissime et d’une ergonomie très confortable.

Vendu 129,99 euros, il est seulement 10 euros moins cher que son grand frère que nous préférons malgré tout : grâce à sa connectivité et son application, le OneStep +​ permet quand même d’être beaucoup plus créatif.

Des vues qui reviennent à 2 euros dans l'objectif du Polaroid Now.
Des vues qui reviennent à 2 euros dans l'objectif du Polaroid Now. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

De son côté, le tarif des photos est toujours aussi élevé : à 15,99 euros la cartouche de 8 feuilles (Color i-Type Film). Cela fait monter le prix de chaque vue à 2 euros ! Ce qui impose de ne pas se rater au moment d’appuyer sur le déclencheur.