VIDEO. Canular homophobe de Cyril Hanouna: La lettre émouvante d’un artiste belge devient virale

HOMOPHOBIE Le metteur en scène belge, Ismaël Saidi, auteur de la pièce « Djihad », a écrit une lettre ouverte à Cyril Hanouna et l’a publiée sur Facebook…

Helene Sergent

— 

Ismaël Saidi a raconté, dans une lettre adressée à Hanouna, le calvaire vécu par un de ses amis d'enfance, homosexuel.
Ismaël Saidi a raconté, dans une lettre adressée à Hanouna, le calvaire vécu par un de ses amis d'enfance, homosexuel. — MIGUEL MEDINA / AFP
  • Jeudi 18 mai, l’animateur de « Touche pas à mon poste » (TPMP) sur C8 a diffusé un canular pour piéger des homosexuels.
  • Le CSA a reçu depuis plus de 10 000 signalements de téléspectateurs choqués par la séquence.
  • L’animateur ne s’est pas excusé et assure que le sketch n’était pas homophobe selon lui

Ismaël Saidi n’est pas ce que l’on peut appeler un pisse-froid. Depuis plus d’un an, ce scénariste et metteur en scène belge sillonne les routes, les écoles et les prisons françaises et wallonnes pour produire sa pièce intitulée DjihadRire de la radicalisation, de la mort, du terrorisme pour parler d’un sujet tabou, c’est le parti pris de cet artiste originaire de Schaerbeek.

>> A lire aussi : Théâtre. Faire rire avec le djihad? Un pari fou, mais réussi

Vendredi dernier, Ismaël Saidi n’a pas ri en regardant le canular de Cyril Hanouna. Comme des milliers d’internautes, le Belge a été particulièrement heurté par le canular téléphonique dans lequel l’animateur de Touche pas à mon poste (TPMP) piège des homosexuels ayant répondu à une fausse annonce de rencontre. Au lendemain de la diffusion de la séquence, Ismaël Saidi a publié sur Facebook une lettre ouverte adressée à Hanouna.

>> A lire aussi : VIDEO. Le Refuge n'exclut pas des poursuites en justice après le canular homophobe de Cyril Hanouna

Son texte, partagé depuis par plus de 82 000 internautes débute ainsi : « Salut Cyril, on ne se connaît pas… enfin moi je te connais. Mon fils regarde ton émission et il m’arrive parfois de jeter un œil distrait lorsqu’il se prend à rire. Ce soir, je t’ai entendu rire et glousser face à un jeune homme que tu avais piégé, te faisant passer pour un "amant potentiel" et humiliant par tes rires et mimiques grotesques ce jeune homme devant des millions de téléspectateurs. J’en ai pleuré, Cyril. » Le metteur en scène raconte ensuite l’histoire de son ami, Amine.

« Amine aimait les garçons, nous le savions, et comme nous aimions Amine, nous faisions la seule chose que nous pouvions faire pour le protéger : nous faisions semblant de ne pas avoir remarqué. Mais pas le caïd du quartier : lui, il avait fini par remarquer cette différence chez Amine, et d’humiliations en insultes, de crachats en coups de poing, Amine devint la victime du quartier »

 

Le destin tragique de son ami d’enfance, qui a fini par se suicider, a bouleversé de nombreux internautes qui ont massivement partagé son témoignage et son histoire. Selon le JDD, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a reçu depuis la diffusion de la séquence jeudi soir, 17 800 signalements pour homophobie. L’association Le Refuge, qui vient en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leurs proches, a fait part vendredi de son intention de porter plainte.