Salon de l'auto 2018: La passion pour l'automobile sportive n’est pas morte

MONDIAL DE L'AUTO En dépit des critiques et des accusations dont elle fait constamment l’objet, l’automobile sportive reste un vecteur de passion pour bien des Français. En témoignent la panoplie de nouveaux modèles dévoilés dans les allées de la Porte de Versailles...

20 Minutes avec agences

— 

300 chevaux pour la Mégane Trophy, et un châssis dédié à un usage sur piste. Lancer le diaporama
300 chevaux pour la Mégane Trophy, et un châssis dédié à un usage sur piste. — © Renault

Limitations de vitesses en baisse, contrôles intensifiés, chasse aux émissions, vignettes Crit’air : tout est aujourd’hui mis en place pour décourager les usagers d’utiliser leur voiture, que ce soit en France ou en Europe. Paradoxalement, la demande pour les voitures à vocation sportive n’a jamais été aussi forte, preuve que l’automobile reste malgré tout un plaisir pour beaucoup. Les constructeurs ne s’y trompent d’ailleurs pas, et diversifient leurs gammes de voitures sportives à tous les niveaux.

Rififi chez les compactes

Il y a bien longtemps que les constructeurs proposent des déclinaisons musclées de leurs « sages » voitures familiales ; qui ont notamment vu naître le célèbre blason GTI. Chez Renault, la Mégane R.S. prend encore du galon en devenant « Trophy ». Elle reçoit notamment des réglages spécifiques pour se montrer encore plus dynamique, pour la conduite sur piste notamment, et surtout un moteur dont la puissance grimpe à 300 chevaux ! Une puissance similaire à celle de la nouvelle Mercedes Classe A35 AMG, également présentée à Paris, qui dispose de série d’une transmission intégrale, gage d’efficacité supplémentaire. Même Hyundai ne résiste plus aux versions sportives puisqu’après la i30 « classique », c’est au tour de sa carrosserie « Fastback » d’être déclinée en variante « N ». Celle-ci est proposée en deux niveaux de puissance : 250 ou 275 chevaux avec le Performance Pack.

300 chevaux également pour la nouvelle Mercedes Classe A AMG.
300 chevaux également pour la nouvelle Mercedes Classe A AMG. - © Mercedes-Benz

SUV de sport

Nouveaux rois du marché, les SUV chaussent également les baskets pour afficher un caractère sportif. Habitués de l’exercice, Audi et BMW étendent leurs gammes S et M respectives à leurs petits derniers, les Q2 et X2. L’un et l’autre s’équipent de mécaniques très semblables, des moteurs 2 litres de 300 chevaux pour le premier sous l’appellation SQ2 ; 306 pour le second qui se nomme M35i.

Mais cette tendance n’est désormais plus réservée aux marques premium et exclusives, comme le démontre Skoda qui dévoile son Kodiaq en habits RS abritant une motorisation de 240 chevaux… qui carbure au diesel.

Même Skoda propose une version sportive de son SUV. Particularité : il carbure au diesel !
Même Skoda propose une version sportive de son SUV. Particularité : il carbure au diesel ! - © Skoda

Infiniti aussi…

Infiniti, la marque premium de l’Alliance Renault-Nissan dévoile le Project Black S. Fruit de la collaboration entre le constructeur et l’écurie de Formule 1 Renault Sport dont il est le sponsor, ce concept prend pour base le coupé Q60 qui s’équipe pour l’occasion d’un moteur hybride de 571 chevaux. La présentation n’est pas en reste, avec des pare-chocs élargis, de grandes jantes noires et, en point d’orgue, un imposant aileron posé sur le coffre. Reste à savoir si ce modèle aura droit à une mise en production, ou s’il restera lettre morte comme l’alléchante Infiniti Eau Rouge de 2014.