Salon de l'auto 2018: L’offensive électrique de PSA

MONDIAL DE L'AUTO Voilà plusieurs mois que PSA répète à l’envi son ambition de disposer d’une variante électrifiée de chacun de ses modèles à l’horizon 2025. Un objectif dont les premières concrétisations font leur apparition au Mondial de l’Auto, où le groupe ne présente pas moins de 5 nouveautés électriques...

20 Minutes avec agences

— 

300 chevaux et quatre roues motrices pour le Peugeot 3008. Lancer le diaporama
300 chevaux et quatre roues motrices pour le Peugeot 3008. — © Peugeot

Attendus depuis plusieurs mois, les premiers modèles électriques et hybrides rechargeables de PSA deviendront une réalité commerciale dans les tous prochains mois. Peugeot, Citroën et DS ont dévoilé en chœur leurs premiers modèles à en bénéficier à l’occasion du Mondial de l’Auto.

225 chevaux

Comme son nom l’indique, le système hybride associe un moteur thermique à un moteur électrique. Signe des temps : contrairement aux DS5 et Peugeot RXH par le passé, le moteur carbure cette fois à l’essence, et non plus au diesel. Ce bloc est le 1.6 THP de 180 chevaux qui se voit assorti à une unité électrique de 80 kW (110 ch) pour délivrer 225 chevaux lorsqu’ils travaillent de concert. La batterie de 13,2 kWh autorise quant à elle des déplacements de 50 km en mode zéro-émission sur une seule charge. C’est ce dispositif que l’on retrouvera bientôt sur les Peugeot 508, mais aussi sur la C5 Aircross, toujours officiellement à l’état de concept à Paris.

Quatre roues motrices

Les SUV Peugeot 3008 et DS7 Crossback reçoivent quant à eux une variante plus évoluée de ce même dispositif. Non seulement la puissance du moteur thermique passe à 200 chevaux, mais il s’adjoint en plus les services d’une seconde unité électrique de 110 chevaux sur l’essieu arrière. L’ensemble assure alors une puissance cumulée de quelque 300 chevaux au total et transforme de surcroit les SUV français en 4x4 !

Tout électrique

Le tout nouveau DS3 Crossback s’équipe pour sa part d’une motorisation 100% électrique. Cette déclinaison, développée avec le partenaire chinois de PSA, DongFeng, est dotée d’un moteur de 136 chevaux alimenté par une batterie de 50 kWh. L’autonomie annoncée monte à 320 kilomètres selon le nouveau cycle WLTP, plus proche d’un usage « réel » que l’ancien protocole NEDC. Les performances ne sont pas en reste puisque DS annonce un 0 à 100 km/h atteint en 8,7 secondes seulement.