Coupe Davis : « Il faut revoir la question des horaires » concède (enfin) Piqué

TENNIS Le promoteur espagnol estime toutefois que sa nouvelle formule est « un succès absolu »…

M. D avec AFP
— 
Gerard Piqué est satisfait de la nouvelle formule de la Coupe Davis...pas les joueurs.
Gerard Piqué est satisfait de la nouvelle formule de la Coupe Davis...pas les joueurs. — GABRIEL BOUYS

« Nous allons revoir certaines choses » et en particulier les horaires des matches qui ont provoqué la colère des joueurs obligés de terminer au milieu de la nuit, a promis samedi Gerard Piqué, promoteur de la Coupe Davis. Même si selon lui, la première édition de la compétition dans son nouveau format reste « un succès absolu »

« Après (la fin de cette première édition), nous allons revoir certaines choses. Evidemment, il faut revoir la question des horaires », a déclaré à la télévision Movistar le footballeur du FC Barcelone qui préside la société d’investissements Kosmos à qui la Fédération internationale de tennis (ITF) a confié la tâche de révolutionner la Coupe Davis.

« Mais bon, c’est ce qu’il se passe quand on change à ce point le format d’un événement. Je pense que le plus important c’est qu’il y ait une âme : les joueurs vivent la compétition comme jamais, ils ont des réactions qu’ils n’ont jamais, même dans les tournois du Grand Chelem », a-t-il ajouté.

« Le fait qu’ils pleurent après une défaite, la façon dont ils fêtent les victoires au sein de leur équipe, je pense que ça c’est unique et on ne peut l’acheter avec de l’argent, les gens l’ont en eux », a-t-il ajouté.

« Un succès absolu » avec des matchs à 4h du mat'…

« C’est pourquoi je pense que la compétition de cette année est une base à partir de laquelle il faut développer, la compétition est un succès absolu », a-t-il conclu.

La nouvelle Coupe Davis réunit 18 équipes nationales sur une semaine de compétition dans une ville unique (qui a vocation à tourner). Cette formule, qui comprend une phase de groupes puis des matches à élimination directe à partir des quarts de finale, a été très critiquée, y compris par des joueurs, pour le manque d’ambiance qu’elle génère et a provoqué la colère de certains d’entre eux qui ont dû batailler parfois jusqu’au bout de la nuit.

La palme est revenue aux Italiens et aux Américains qui se sont séparés jeudi à 04h05, mais l’idole espagnole Rafael Nadal a lui aussi été très sévère sur ce point.