OL : Marcelo prolonge jusqu’en 2023 à Lyon et veut « inscrire son nom dans l’histoire du club »

FOOTBALL Le défenseur central brésilien de 33 ans, qui était en fin de contrat dans trois mois, vient de prolonger avec l'OL jusqu'en 2023

Jérémy Laugier

— 

Ici au duel avec Kylian Mbappé, lors de la défaite lyonnaise (2-4), le 21 mars au Parc OL, Marcelo va s'inscrire sur la durée dans le Rhône. JEFF PACHOUD
Ici au duel avec Kylian Mbappé, lors de la défaite lyonnaise (2-4), le 21 mars au Parc OL, Marcelo va s'inscrire sur la durée dans le Rhône. JEFF PACHOUD — AFP
  • Jean-Michel Aulas et Juninho ont officialisé ce mardi devant la presse la prolongation de contrat de Marcelo (33 ans), jusqu’en juin 2023.
  • En conflit ouvert avec le groupe de supporters des Bad Gones durant plusieurs mois la saison passée, le défenseur brésilien a su redevenir incontournable à Lyon, sur la lancée de son Final 8.
  • Juninho a par ailleurs indiqué avoir « avancé » sur une prolongation de contrat de Jason Denayer, l’autre titulaire de la défense centrale lyonnaise.

De nombreux supporters lyonnais croisaient les doigts en imaginant que la conférence de presse planifiée ce mardi avec Jean-Michel Aulas officialise une prolongation de contrat pour Memphis Depay. Mais le capitaine de l'OL, libre dans trois mois, se trouve à Gibraltar, où les Pays-Bas vont disputer ce mardi (20h45) la 3e journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Non, l’heureux élu se trouve être Marcelo. Le défenseur central brésilien, lui aussi sous contrat jusqu’à la fin de cette saison, s’est en effet engagé pour deux années supplémentaires, soit jusqu’au 30 juin 2023.

Arrivé à l’OL en juillet 2017, celui qui fêtera ses 34 ans dans deux mois est vite devenu un joueur majeur aux yeux de Bruno Genesio puis de Rudi Garcia. Avec 156 matchs disputés sous le maillot lyonnais (7 buts) en quatre saisons, et un statut de vice-capitaine, l’ancien défenseur de Besiktas pourrait même bientôt se hisser sur le podium des Brésiliens les plus capés dans l’histoire de l’OL, à la place de Claudio Caçapa (173 matchs), Juninho (344) et Cris (310) étant quasiment hors d’atteinte.

« J’espère bien remporter un trophée avec l’OL »

Présenté dans le communiqué comme « un cadre important du vestiaire », Marcelo indique son ambition qui entoure son choix : « C’est un vrai plaisir pour moi de poursuivre l’aventure. Il y a tout pour réussir ici et pour progresser. J’espère bien remporter un trophée avec l’OL et inscrire mon nom dans l’histoire de ce grand club ».

Jean-Michel Aulas se réjouit également de cette issue : « Cela permet de donner une sérénité à l’équipe. C’est un joueur qui donne toute satisfaction sur le plan football et sur le plan humain, avec une bonne image ». Une image pourtant nettement écornée la saison passée en raison d’un conflit avec les Bad Gones, le principal groupe de supporters du club.

« Marcelo a su régler le problème avec les supporters »

« Marcelo est un grand professionnel et Il a su régler le problème avec les supporters, souligne à ce propos Juninho, le directeur sportif de l’OL. Je le félicite pour son attitude après cet incident. Il a pris conscience que les supporters ont toujours raison et que c’est à nous de faire un pas vers eux. » Une rédemption qui semblait impossible au soir d’une qualification européenne dans une ambiance hostile contre Leipzig, le 10 décembre 2019. « Son engagement, chaque jour, est important. Il s’entend très bien avec nos jeunes et c’est un exemple pour eux », insiste Juninho.

Ce dernier précise par ailleurs ce mardi que le club « discute et a déjà avancé pour une prolongation de Jason Denayer », l’autre titulaire de la charnière centrale, sous contrat jusqu’en 2022. Un secteur qui pourrait être soumis à une vive concurrence la saison prochaine, puisque l’Ivoirien Sinaly Diomande (19 ans, 23 matchs de L1) s’est révélé ces derniers mois, et que l’international danois Joachim Andersen s’est pleinement relancé durant son prêt actuel avec Fulham. « Je pense qu’il va vouloir prolonger l’aventure en Premier League, précise à ce sujet Juninho. Il a bien joué à Fulham et s’il revient, on va l’accueillir avec les bras grand ouverts. »