OL-PSG : L’UEFA accepte le report du choc de Ligue des champions en raison de plusieurs cas de Covid-19 à Lyon

FOOTBALL FEMININ Les Lyonnaises, qui déplorent six cas positifs au coronavirus, parmi les joueuses et le staff, avaient demandé lundi le report du quart de finale retour de Ligue des champions, programmé mercredi au Parc OL

J.Lau.

— 

D'après « L'Equipe », Delphine Cascarino (à droite), ici au duel la semaine passée avec la Parisienne Ashley Lawrence, ferait partie des joueuses touchées par le Covid-19. Thomas Samson
D'après « L'Equipe », Delphine Cascarino (à droite), ici au duel la semaine passée avec la Parisienne Ashley Lawrence, ferait partie des joueuses touchées par le Covid-19. Thomas Samson — AFP

Le Covid-19 n’épargne décidément pas les affiches entre l'OL et le PSG. Moins de trois semaines après le report de la « finale » de D1 à Lyon, en raison de trois cas positifs côté parisien, c’est cette fois le quart de finale retour de Ligue des champions entre les deux clubs rivaux, programmé mercredi (18h30), qui vient officiellement d’être reporté. L’UEFA indique en effet ce mardi matin sur son site que ce match est reporté, comme l’OL en a fait la demande la veille au soir.

Après avoir déjà détecté deux cas positifs au coronavirus vendredi, le club lyonnais a ainsi publié un communiqué pour révéler la présence de quatre autres cas positifs dans les tests effectués lundi. Selon L’Equipe, cinq joueuses, à savoir Wendie Renard, Amel Majri, Delphine Cascarino, Janice Cayman et Griedge Mbock seraient touchées par le Covid-19, tout comme un membre du staff médical.

Alors que l’OL l’avait emporté (0-1) la semaine passée au Parc des Princes, ce quart de finale retour sera probablement reporté d’une quinzaine de jours, une trêve internationale se profilant désormais du 5 au 14 avril. Aucune date n’a pour l’instant été officiellement communiquée non plus concernant le match de D1, décisif pour le titre de championne de France.