Equipe de France : Corinne Diacre signe « un choix sportif » étonnant en ne retenant pas sa capitaine Amandine Henry

FOOTBALL Parmi la liste dévoilée ce jeudi pour affronter la Macédoine du nord et l'Autriche, la sélectionneuse des Bleues n'a pas fait appel à la milieu lyonnaise, qui vient pourtant d'enchaîner trois matchs de D1 après sa blessure

J.Lau. avec AFP

— 

Corinne Diacre et Amandine Henry, ici lors d'un entraînement à Clairefontaine avant la Coupe du monde 2019 en France.
Corinne Diacre et Amandine Henry, ici lors d'un entraînement à Clairefontaine avant la Coupe du monde 2019 en France. — Francois Mori/AP/SIPA

« Une décision pas facile à prendre. » C’est ainsi que Corinne Diacre a défini, ce jeudi, son choix de ne pas sélectionner Amandine Henry pour les prochains matchs de qualification des Bleues pour l’Euro 2022, contre la Macédoine du nord (le 23 octobre) et l’Autriche (le 27 octobre).

Déjà absente du dernier rassemblement en raison d’une blessure au mollet datant du quart de finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich (le 22 août), l’habituelle capitaine de l’équipe de France est pourtant bien de retour sur les terrains avec l'OL. La milieu lyonnaise a ainsi été titularisée lors des trois dernières journées de D1 depuis le match OL-Bordeaux (2-1) le 27 septembre.

« Un gros coup de massue sur sa tête »

« C’est un choix sportif, assume la sélectionneuse. Je ne la prends pas pour ce stage-là afin de lui laisser du temps pour revenir à son meilleur niveau. Il n’y a rien à interpréter, c’est une décision à un instant T. Amandine est une compétitrice donc cette annonce ne lui a pas fait plaisir. » Corinne Diacre lui a notamment préféré la joueuse du Paris Football Club Oriane Jean-François (19 ans).

Agente d’Amandine Henry, Sonia Souid a vivement réagi : « Amandine ne s’y attendait pas du tout, c’est choquant. Elle lui a dit que ses prestations n’étaient pas à la hauteur de l’équipe de France. C’est un gros coup de massue sur sa tête. Je ne sais pas si elle essaye de la piquer mais c’est un message très dur, même si on avait compris que personne n’était intouchable avec Diacre ».

Après avoir retiré le brassard à Wendie Renard, critiqué Eugénie Le Sommer à l’issue du Mondial 2019, puis plus récemment incité Sarah Bouhaddi à mettre en pause sa carrière internationale, Corinne Diacre a décidément du mal à s’appuyer au mieux sur les septuples championnes d’Europe lyonnaises.