OL-Girondins de Bordeaux : « Grande fierté » pour la recrue australienne Ellie Carpenter après son premier but à Lyon

FOOTBALL FEMININ La remplaçante de Lucy Bronze au sein de la défense lyonnaise s’est illustrée ce dimanche soir en ouvrant le score dans la victoire contre les Girondins (2-1)

Jérémy Laugier

— 

La latérale lyonnaise Ellie Carpenter, ici lors d'un entraînement à Saint-Sébastien en août pour le Final 8 de la Ligue des champions.
La latérale lyonnaise Ellie Carpenter, ici lors d'un entraînement à Saint-Sébastien en août pour le Final 8 de la Ligue des champions. — Clive Brunskill/AP/SIPA

L’OL est rarement amené à devoir compenser le départ de ses meilleures joueuses. Construisant leurs conquêtes nationales et européennes depuis de longues saisons autour notamment de Bouhaddi, Renard, Heny, Marozsan, Le Sommer et Hegerberg, les Lyonnaises ont été placées cet été face à la délicate succession de Lucy Bronze. Impériale durant ses trois saisons à Lyon, la latérale anglaise a filé à Manchester City et des questions pouvaient légitimement se poser sur ce poste chez les quintuples championnes d'Europe en titre.

L’internationale espagnole Celia Jiménez Delgado arrive tout juste en prêt d’OL Reign (Etats-Unis) et l’actuelle titulaire se nomme Ellie Carpenter. Ex-défenseure des Portland Thorns (Etats-Unis), la joueuse australienne de 20 ans ne déçoit pas pour ses débuts cette saison. Ayant « beaucoup de potentiel » selon son nouvel entraîneur Jean-Luc Vasseur, cette tonique contre-attaquante a même débloqué ce dimanche un match compliqué de D1 contre les Girondins de Bordeaux (2-1), grâce à une frappe puissante.

« Ce match était un test pour nous et nous sommes très contentes de repartir avec les trois points, apprécie Ellie Carpenter, rentrée dans l’histoire en 2016 en disputant les JO de Rio à seulement 16 ans. C’est une grande fierté d’avoir marqué mon premier but avec l’OL. Je me sens très bien dans cette équipe et je pense que ce match me permettra d’engranger encore plus de confiance pour la suite. » Sans surprise, les Lyonnaises sont déjà seules leaders de D1 après trois journées de championnat.