Droits TV : La LFP met en demeure Mediapro de payer les 172 millions d’euros

FOOTBALL Dernière étape avant de procéder à une redistribution des droits à d'autres opérateurs?

N.C.

— 

Le patron du groupe audiovisuel Mediapro, qui détient les droits TV de la Ligue 1.
Le patron du groupe audiovisuel Mediapro, qui détient les droits TV de la Ligue 1. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La bataille juridique est engagée entre la Ligue de football professionnel (LFP) et le groupe Mediapro, qui refuse de payer les 172 millions de droits TV prévus au 5 octobre. Alors que le groupe audiovisuel sino-espagnol s’est tourné vers le tribunal de commerce de Nanterre pour engager une procédure de médiation (afin de renégocier le montant des droits avec la Ligue), la LFP a de son côté décidé de le mettre en demeure pour le contraindre à payer.

Deux portes de sortie…

C’est ce qu’a annoncé le directeur général exécutif de la Ligue, Arnaud, Rouger, dans une lettre envoyée aux clubs qu’a pu consulter le journal L'Equipe. « Nous avons fait application du contrat qui nous lie avec Mediapro et les avons mis en demeure de régler les échéances des 1er et 5 octobre, tout en activant la garantie donnée par la société mère du groupe Mediapro (le fonds chinois Orient Hontai Capital) », écrit notamment le dirigeant.

Juridiquement, la mise en demeure est une interpellation formelle faite au débiteur qui n’a pas exécuté son obligation à son terme. Il y a désormais deux portes de sortie, observe Rouger : « Soit une issue favorable est trouvée avec Mediapro, soit ce n’est pas le cas, et il faudra envisager la reprise du contrat par d’autres opérateurs. »