VIDEO. OL-ASSE: «Pour moi, il n’y a même pas faute»… Rafael lunaire après son tacle assassin sur M’Vila

FOOTBALL Le latéral brésilien de l’OL Rafael a signé l’action la plus incompréhensible du derby : un tacle monstrueux sur Yann M’Vila à 40 mètres de son but. Plus fort encore, il estime qu’il n’y a « même pas faute »…

Jérémy Laugier

— 

Ici à la lutte avec le défenseur stéphanois Timothée Kolodziejczak, Rafael a failli coûter très cher à l'OL en se faisant expulser vendredi.
Ici à la lutte avec le défenseur stéphanois Timothée Kolodziejczak, Rafael a failli coûter très cher à l'OL en se faisant expulser vendredi. — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • Si les Lyonnais ont remporté (1-0) le derby vendredi au Parc OL, ils ont beaucoup souffert après l’expulsion de Rafael (70e).
  • Coupable d’un tacle insensé et incompréhensible sur Yann M’Vila, sans le moindre danger de but, le latéral brésilien risque une lourde suspension.
  • Pour parachever le tout, il s’est présenté devant les médias après le match pour annoncer que selon lui, il n’y avait « même pas faute »…

Le staff de l’OL doit regretter de ne pas avoir surveillé la sortie du vestiaire de Rafael après le derby remporté contre les Verts (1-0). Son tacle insensé sur Yann M’Vila en mode ciseaux, les deux pieds excessivement décollés, et ce par-derrière et à 40 mètres du but, lui vaudra à lui seul quelques matchs de suspension. Mais son intervention ahurissante devant les médias va peut-être lui assurer un petit bonus. Jugez plutôt l’artiste.

« Au foot, on tacle. Je n’ai touché que le ballon, je n’ai même pas touché le mec. Je ne suis pas content, ce n’est pas une expulsion. J’ai regardé dix fois la vidéo et pour moi, il n’y a même pas faute. »

« Là, c’est vrai que c’est impressionnant »

OK, donc c’est un peu comme si Corentin Tolisso s’était sereinement pointé face à la presse, un soir de derby 2017 électrique à Sainté (2-0, deux expulsés côté OL), pour annoncer que Fabien Lemoine avait simulé sur son tacle. Même Anthony Lopes, le possible meilleur avocat qu’il puisse exister en Ligue 1 pour défendre l’agressivité sur les terrains, et surtout pour un derby, n’a pas suivi la mauvaise foi de Rafael sur ce coup.

« Je pense que s’il n’y a pas le saut avant, il prend peut-être juste le jaune, indique le gardien lyonnais. Mais là, c’est vrai que c’est impressionnant. » « On voit qu’il prend le ballon, c’est vrai que c’est un peu engagé. Pour moi, c’est jaune mais c’est mon coéquipier… », glisse dans un sourire malicieux Nabil Fekir, avant tout soucieux de ne pas enfoncer son ami brésilien, vous l’aurez bien compris.

Bruno Derrien lui conseille de « revoir ses arguments de défense »

Fun fact absolu à la mi-temps de ce match, un peu chauffé par Paga, Rafael annonçait qu’il « fallait faire plus » dans le combat, tout en se tapant le poing (vidéo ci-dessus). 25 minutes plus tard, l’ancien défenseur de Manchester United a donc laissé ses coéquipiers à 10.

Pour l’ensemble de son œuvre, il s’est retrouvé trollé comme jamais vendredi sur les réseaux sociaux, à commencer par l’ancien arbitre Bruno Derrien.

D’ici son passage devant la commission de discipline, il s’intéressera peut-être au rôle de son pied gauche sur le ralenti, qui est bien loin du ballon et qui aurait pu blesser gravement Yann M’Vila. C’est un conseil cadeau Rafa, si jamais tu souhaites rejouer en Ligue 1 avant Noël.