Fabien Lemoine, ici en septembre dernier lors d'un match de Ligue Europa à Mayence (1-1).
Fabien Lemoine, ici en septembre dernier lors d'un match de Ligue Europa à Mayence (1-1). — DANIEL ROLAND / AFP

FOOTBALL

ASSE-OL: Après le tacle de Corentin Tolisso, Fabien Lemoine a carrément pensé à «arrêter le foot»

Le milieu de terrain stéphanois n'avait pas voulu revenir sur le terrain lors des dernières secondes du derby dimanche...

Inédite en Ligue 1, la décision de Fabien Lemoine de ne pas vouloir disputer les dernières secondes du derby a surpris tout le monde. Y compris le site de la LFP qui a durant quelques instants annoncé par erreur son exclusion.

S’il n’est « pas un enfant de chœur », comme l’a indiqué Christophe Galtier dimanche après la rencontre, le milieu de terrain stéphanois a bien été la victime des dernières minutes électriques de ce derby.

>> A lire aussi: Lemoine a eu peur... Caïazzo qualifie les Lyonnais de «malades mentaux»

Traumatisé par sa blessure à Nancy en 2010

Si la nature de son accrochage avec Rachid Ghezzal a été vue des milliers de fois dans l’histoire du derby, la violence du tacle de Corentin Tolisso à son encontre a semblé assez folle. Marqué par un grave accident ayant entraîné son ablation d’un rein, en août 2010 lors d’un match à Nancy, mais aussi par les blessures de ses coéquipiers Jérémy Clément (double fracture tibia-péroné après un tacle du Niçois Valentin Eysseric en 2013) et Robert Beric (ligaments croisés du genou après un tacle non maîtrisé de Jordan Ferri pendant le derby de 2015), il a préféré ne pas revenir sur la pelouse dimanche.

>> A lire aussi: Lyon pète les plombs mais rejette la faute sur Lemoine, «un maître en matière d’excitation»

« Fabien était très touché, totalement dépité »

« Je ne joue pas pour me faire casser la jambe », avait-il glissé avant de rejoindre les vestiaires. « Fabien était très touché, totalement dépité, a expliqué le coordinateur sportif de l’ASSE Dominique Rocheteau dans le journal Le Parisien. Il parlait d’arrêter le foot. » Avant de se raviser, puisque le joueur de 29 ans a bien participé à une séance d’entraînement, lundi à L’Etrat.