Bordeaux: Jocelyn Gourvennec «ne peut pas» regarder les matchs des Girondins

FOOTBALL Pour la première fois depuis son éviction du club en janvier, il s'exprime publiquement... 

C.C.

— 

Jocelyn Gourvennec.
Jocelyn Gourvennec. — Nicolas Tucat / AFP
  • Jocelyn Gourvennec revient longuement sur son limogeage.
  • Il explique pourquoi « la mayonnaise n’a pas pris. »
  • Le Breton se dit prêt à reprendre une équipe rapidement.

Ses mots étaient attendus. Près de trois mois après son limogeage des Girondins de Bordeaux, Jocelyn Gourvennec sort enfin du silence. Le Breton revient sur ce moment « brutal et violent » qui a engendré beaucoup de « colère, de tristesse et de déception » chez lui.

Dans une interview à L'Equipe, l’ancien entraîneur affirme s’être battu jusqu’au bout pour garder son poste n’hésitant pas à dire à ses dirigeants qu’ils faisaient « une erreur. » Si Jocelyn Gourvennec regrette notamment d’avoir « surprotégé ses joueurs » pendant la crise sportive, il explique surtout pourquoi la « mayonnaise n’a pas pris » :

  • Le départ de joueurs de caractère (Ménez, Ounas, Rolan et Pallois)
  • Les joueurs d’expérience n’ont pas pris leurs responsabilités sur le terrain mais aussi face aux supporters au moment le plus fort de la tempête
  • Trop de changements lors du mercato estival
  • Le non-remplacement de Jérémy Toulalan au milieu de terrain

Il n’a pas eu de soucis avec Malcom

Pour se défendre, il rappelle aussi qu’il a été « évincé sur une très très grosse erreur d’arbitrage (penalty et carton rouge pour Baysse face à Caen), c’est encore plus difficile à accepter. » Pour lui, son discours est toujours passé même auprès de Malcom avec qui il n’a pas eu de soucis. Le Breton a donc « un goût d’inachevé » à la bouche aujourd'hui.

D'ailleurs depuis son départ, Jocelyn Gourvennec « n’a rien regardé de Bordeaux » parce que « c’est son équipe, il ne peut pas. » Malgré tout, il reste passionné par son travail d’entraîneur et espère retrouver un banc de touche rapidement car il « veut connaître le plus haut niveau, la Coupe d’Europe sur la durée. »

>> A lire aussi : Guingamp-Bordeaux: Jocelyn Gourvennec panse ses plaies avant de repartir au combat

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: «C'est l'échec d'un club», le président bordelais Stéphane Martin revient sur un mois de janvier complètement fou

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: Jocelyn Gourvennec, d’homme providentiel à bouc émissaire d’un club malade