Bordeaux-PSG: D'un froid réalisme, Paris domine de vaillants girondins (1-0)

FOOTBALL Les Bordelais méritaient beaucoup mieux dans une rencontre où ils ont bougé sérieusement le champion de France…

Clément Carpentier

— 

Yaroslav Plasil a parfaitement contenu Edinson Cavani mais ça n'a pas suffi.
Yaroslav Plasil a parfaitement contenu Edinson Cavani mais ça n'a pas suffi. — Nicolas Tucat / AFP
  • Le PSG s’impose à Bordeaux (1-0) après une piètre prestation.
  • Les Parisiens poursuivent leur chasse au record dans cette fin de saison.
  • Avec cette défaite, les Girondins ont peut-être dit au revoir à l’Europe.

Il a suffi d’une occasion, d’une frappe. C’est la terrible réalité du très haut niveau pour les Girondins. Auteur d’un bon match face à un PSG déjà en vacances, les Bordelais se sont finalement inclinés par la plus petite des marques (0-1) au Matmut Atlantique, sur une frappe lointaine du milieu de terrain argentin Lo Celso. Alors que Paris prend vingt points d’avance en tête de la Ligue 1, les Bordelais décrochent de la course à l’Europe.

Déjà en vacances. On peut se demander si les Parisiens n’ont pas passé la journée sur le bassin d’Arcachon, les pieds dans l’eau, avant de rallier le Matmut Atlantique. En tout cas, on ne peut pas dire qu’ils avaient envie de se « dépouiller » lors de ce match sans enjeu pour eux. D’ailleurs Javier Pastore l’a confirmé dès la mi-temps au micro de Canal + : « C’est normal qu’on soit un peu plus tranquille, car on a déjà gagné le championnat. Mais on a besoin de faire un peu plus. »

Ils n’en feront pas beaucoup plus dans le second acte et en particulier l’Argentin, sorti rapidement après une prestation catastrophique. Heureusement son jeune compatriote, Giovanni Lo Ceslo a sorti son équipe de la torpeur d’une belle frappe sèche à l’entrée de la surface après un corner mal repoussé. C’est tout ce que l’on retiendra du PSG dans cette rencontre.


Bordeaux à la hauteur. Gustavo Poyet avait demandé à ses joueurs quelque chose de « spécial » pour ce match. L’entraîneur uruguayen des Girondins n’a pas été déçu par sa troupe. Appliqués et agressifs, ils ont sûrement réalisé l’une de leurs meilleures prestations défensives de la saison. Preuve en est, Benoît Costil n’a pas eu grand-chose à faire. Une rareté en Ligue 1.

Mais surtout les Bordelais ont secoué plusieurs le cocotier parisien grâce à des attaques rapides bien senties. Et pour le coup, Areola a sorti quelques parades de très grande classe notamment sur les tirs de Braithwaite et Lerager et surtout un arrêt à bout portant sur une tête de Pablo. Paris peut aussi dire merci à ses deux défenseurs centraux, Marquinhos et Kimpembe qui ont rattrapé un paquet de coups.

L’Europe s’éloigne. Malgré ce très bon match face à l’ogre parisien, les Girondins de Bordeaux ne réalisent pas une bonne affaire dans la course à l’Europe. Cette défaite les laisse à sept points de la 5e place et six de la 6e (qualificative si le PSG remporte la coupe de France en fin de saison) à seulement quatre journées de la fin du championnat. Ça devient donc très compliqué même si les Bordelais ont plutôt un calendrier abordable (Dijon, Saint-Etienne, Toulouse et Metz).

>> A lire aussi : Bordeaux-PSG: Lo Celso permet à Paris de faire le minimum syndical...Areola intraitable...Revivez la petite victoire parisienne (0-1)

>> A lire aussi : Bordeaux: Des stars, en veux-tu en voilà avec Racing 92-Munster et Girondins-PSG