Girondins de Bordeaux: Poyet veut que «Dijon mette des maillots du PSG» pour motiver ses joueurs

FOOTBALL Après le très bon match de ses joueurs face à Paris, tout est une question de motivation pour l’entraîneur bordelais…

Clément Carpentier

— 

Maxime Poundjé face au buteur parisien du soir, Giovanni Lo Celso.
Maxime Poundjé face au buteur parisien du soir, Giovanni Lo Celso. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins s’inclinent par la plus petite des marques face au PSG (1-0).
  • Gustavo Poyet aimerait que son équipe ait la même motivation toutes les semaines, peu importe si c’est le Paris en face.
  • Avec cette défaite, l’Europe s’éloigne peut-être définitivement pour Bordeaux.

Il a la solution. Ça y est ! C’est terminé les montagnes russes aux Girondins de Bordeaux. Gustavo Poyet a enfin trouvé le moyen pour motiver ses joueurs à chaque rencontre : « Il faut que Dijon (prochain adversaire de Bordeaux) mette des maillots du PSG ! » En effet, les Bordelais ont réalisé l’un de leurs meilleurs matchs de la saison ce dimanche soir face à Paris malgré la courte défaite (1-0). Et donc pour le coach uruguayen, tout serait une question de motivation.

En gros, si les Girondins jouaient tous les matchs avec la même implication que face au PSG, ils ne seraient pas en train de végéter dans le ventre mou de la Ligue 1 (11e). Il faut dire que les Bordelais méritaient beaucoup mieux que cette cruelle défaite face au champion de France 2018. Sans un Areola des grands soirs dans la cage parisienne, ils auraient même pu l’emporter. Mais bon les grandes équipes, c’est souvent ça : une occasion = un but. Giovanni Lo Celso l’a rappelé aux Marines et Blancs en fin de match.

Le talent est bien là, encore faut-il le montrer assez souvent

Si Gustavo Poyet est « désolé pour ses joueurs », il n’a « pas de regrets » sur ce match. En revanche, il doit en avoir beaucoup sur la saison écoulée. Et son attaquant François Kamano aussi :

Un problème de motivation ? Oui ! On voit bien que le talent est là sur cette rencontre. Il faut retenir l’état d’esprit. Reste maintenant à savoir si ce sera pareil contre Dijon dans une semaine. »

Les Ultramarines ont encore offert un magnifique spectacle en tribune.
Les Ultramarines ont encore offert un magnifique spectacle en tribune. - Nicolas Tucat / AFP

On ne sait pas si l’entraîneur bordelais a déjà des doutes là-dessus mais il était déjà « prêt à jouer contre Dijon dès demain (lundi) pour avoir des joueurs toujours aussi motivés ». « C’est à moi de travailler sur le mental de mon équipe car on a déjà aussi montré de très bonnes choses face à Lyon ou Nice », ajoute-t-il. Tous les amoureux des Girondins rêvent en effet que leur équipe trouve enfin de la constance.

Même un sans-faute ne devrait pas suffire pour l’Europe

En attendant, l’irrégularité des Bordelais va leur coûter très cher. Une qualification européenne sûrement. Ils ont beau répéter à l’image de Malcom qu’ils « ne vont rien lâcher » jusqu’à la fin du championnat, la réalité du classement est là. Les Girondins pointent à respectivement sept et six points de la 5e et 6e place. A quatre journées de la fin, cela ressemble à un gouffre.

Gustavo Poyet avoue que « ça va être difficile mais veut donner du plaisir aux supporters car il n’y en a pas eu beaucoup cette année. » Contre Paris si mais contre Dijon samedi prochain avec ses vrais maillots, ce n’est pas encore sûr…

>> A lire aussi : Bordeaux-PSG: D'un froid réalisme, Paris domine de vaillants girondins (1-0)

>> A lire aussi : Bordeaux: Des stars, en veux-tu en voilà avec Racing 92-Munster et Girondins-PSG

>> A lire aussi : Bordeaux-PSG: Lo Celso permet à Paris de faire le minimum syndical...Areola intraitable...Revivez la petite victoire parisienne (0-1)