Coupe du monde 2018: Comment regarder la finale France-Croatie dans les transports?

TUTO Si vous êtes coincés dans les transports ce dimanche pendant la finale de la Coupe du monde, tout n'est (peut-être) pas perdu...

L.C.

— 

Maman j'vais louper la finale.
Maman j'vais louper la finale. — Montage 20 Minutes / LODI Franck/SIPA

Pour les fans des Bleus, c’est le cauchemar : être coincé dans un train ou avion pendant la finale de la Coupe du monde ce dimanche, à 17h. Si vous en êtes, voici quelques conseils pour suivre tant bien que mal France-Croatie.

Premier conseil : pensez à bien recharger la batterie de votre téléphone ou de votre ordi, et si vous avez des batteries externes, chargez-les à bloc.

Si vous êtes dans un train

On a déjà testé pendant la demi-finale France-Belgique. Les TER et les Intercités ne sont pas équipés de wifi par la SNCF. Il faut donc vous rabattre sur le réseau 3G/4G de votre téléphone. Lorsque le train ne roule pas trop vite et en dehors de certaines zones rurales où la qualité du réseau téléphonique est très faible, ça marche à peu près correctement. Vous risquez d’avoir du retard sur le direct, donc si vous voulez éviter de vous faire spoiler un but, pensez à désactiver les notifications de vos applis d’actualité.

Vous pouvez suivre le match en direct en streaming vidéo, sur le site TF1, ou les applis TF1, beIN SPORTS ou Molotov TV. Si vous avez un ordinateur portable, vous pourrez voir le match en plus grand : il faut partager la connexion de votre smartphone avec l’ordinateur (mode d’emploi par ici) et vous aurez accès à Internet.

La majorité des TGV sont équipés de wifi gratuit (80 à 90 % indique la SNCF). Mais la compagnie agrège la 3G et 4G des opérateurs téléphoniques, donc ce wifi n’est pas à l’épreuve des zones à faible réseau et vous aurez sûrement des coupures. Pour se connecter, il vous faut votre numéro de billet ou vos identifiants de carte de fidélité SNCF, à renseigner sur le site www.wifi.sncf (après vous être connecté au réseau _SNCF_WIFI_INOUI).

Si vous utilisez le wifi, on vous suggère d’être organisés et solidaires pour ne pas le surcharger : il vaut mieux se rassembler à plusieurs voyageurs autour d’un seul écran plutôt que de multiplier les connexions depuis différents appareils, ce qui bouffe la bande passante.

Plan B lorsque le train traverse un tunnel ou une zone blanche : les applis des radios fonctionnent correctement, même avec un faible réseau. En revanche, la radio FM ne fonctionne pas dans un train, on n’a pas testé mais on se fie aux retours d’expérience d’internautes.

Plan C (qu’on n’a pas testé mais qu’on se gardait sous le coude en cas de détresse) : téléphoner à une bonne âme qui laissera son portable près d’une télé.

Et non, le personnel SNCF n’a pas accès à un réseau Internet secret (on les a cuisinés, en vain). En revanche des animations et ateliers maquillage auront lieu dans certains TGV.

Si vous êtes dans l’autocar

Même système : certaines compagnies offrent du wifi à bord et sinon il faudra vous rabattre sur le réseau téléphonique. La qualité des deux dépend toujours de la couverture des territoires traversés durant le trajet.

Si vous êtes dans l’avion

Là encore, des compagnies proposent du wifi (souvent payant) sur certaines lignes. Mais la connexion dans les avions n’est pas encore à haut débit, ça devrait donc être difficile de voir le match, même si vous pourrez suivre le score presque en direct.

Certaines ont indiqué que leurs pilotes annonceront le score du match en direct. Par exemple, le centre de contrôle des opérations d’Air France transmettra les résultats à tous les avions en vol. Chaque commandant de bord pourra donc informer les passagers du score. Par ailleurs, les aéroports de Paris ont mis en place 12 coins sport avec des écrans.