LOSC – PSG : 8 secondes de jeu ! Kylian Mbappé plante le but le plus rapide de l’histoire de la Ligue 1

FOOTBALL Auteur de trois des sept buts parisiens à Lille ce dimanche (1-7), Kylian Mbappé a ouvert le score après huit secondes de jeu à peine

N.S.
— 
L'instant où Leo Jardim, le gardien de Lille, s'est dit qu'il allait passer une sale soirée face au PSG de Kylian Mbappé.
L'instant où Leo Jardim, le gardien de Lille, s'est dit qu'il allait passer une sale soirée face au PSG de Kylian Mbappé. — Denis Charlet / AFP

On avait laissé Kylian Mbappé plus qu’irrité après le match contre Montpellier au Parc des Princes, une semaine plus tôt (5-2), entre but non célébré et « penaltygate » avec Neymar. On l’a retrouvé radieux, autant que le Brésilien et Lionel Messi, ses deux compères de l’attaque parisienne, ce dimanche à Lille.

Le PSG a pulvérisé le Losc à Pierre-Mauroy (1-7) avec un triplé du Français, un doublé de « Ney » et un but de l’Argentin (plus un d’Hakimi). Mbappé a par ailleurs inscrit le but le plus rapide de l’histoire de la Ligue 1, après à peine huit secondes de jeu. Sur le coup d’envoi, Neymar a servi Marco Verratti en retrait, qui a redonné le ballon au Brésilien, lequel a servi Messi dans le rond central, pour une longue ouverture et un lob de « Kyky » sur Leo Jardim, le gardien lillois. Le record du Caennais Michel Rio lors de Caen-Cannes en 1992 est égalé (à l’époque, et jusqu’en 2002, on parlait de D1 et non de L1, si on veut chipoter).


A l’issue de la rencontre, Christophe Galtier était forcément aux anges après cet écrasant succès chez l’une de ses anciennes équipes, le troisième en trois journées de championnat pour un PSG déjà auteur de 17 buts (du jamais vu à ce stade depuis les 18 buts du Stade Rennais en 1950-1951).

« Un but qu’on ne reverra pas »

Devant les caméras de Prime Video, le nouvel entraîneur parisien est revenu sur cette ouverture du score, « dédiée à [son] staff technique ». « C’est un but qu’on ne reverra pas », s’est-il amusé avant d’évoquer ces inspirations. « Allez voir le championnat espagnol ou allemand, il y a eu des buts comme ça », a-t-il lancé, en évoquant le Rayo Vallecano (Liga) ainsi que – non pas un club de Bundesliga – mais Bournemouth (Premier League). « C’est une petite dédicace à nos U19 qui avaient fait ça en Youth League », a-t-il ajouté.

Au-delà de l’anecdote, Galtier a surtout retenu la complicité de sa « MNM ». Outre les buts marqués, Neymar a offert trois passes décisives, dont deux pour Mbappé, et Messi deux (une pour Mbappé et une pour Neymar). Et puis, la manière dont l’international français s’est effacé pour laisser « Ney » planter son doublé sur un centre d’Achraf Hakimi, pour le 0-5 (52e), vaut bien une passe « dé », même si elle ne sera pas comptabilisée comme telle dans les stats…