FC Nantes - FC Lorient : Comment Andrei Girotto est devenu le taulier de la défense nantaise

LIGUE 1 Arrivé à l’été 2017 sur les bords de l’Erdre, le joueur du FC Nantes est aujourd’hui un élément incontournable de l’équipe d’Antoine Kombouaré

Pierre-Alexandre Aubry
— 
Andrei Girotto est titulaire à chaque rencontre depuis le début de saison.
Andrei Girotto est titulaire à chaque rencontre depuis le début de saison. — S. Salom-Gomis
  • Andrei Girotto en est à sa cinquième saison sous les couleurs du FC Nantes.
  • Cette saison, il joue en défense centrale et au milieu de terrain. Son coach Antoine Kombouaré, l’aligne titulaire à chaque rencontre.
  • Le joueur est devenu un élément clé de l’effectif nantais et son entraîneur apprécie beaucoup ses qualités et son état d’esprit.

Le 5 décembre dernier, le FC Nantes s’imposait sur la plus petite des marges à Lorient (0-1), après un  véritable hold-up. La défense nantaise avait tenu bon face aux assauts des Merlus, notamment grâce à une prestation remarquable d’Andrei Girotto. Aligné en défense ce jour-là, le Brésilien avait démontré tout son talent, tout son courage et sa détermination dans la surface nantaise. Andrei Girotto est aujourd’hui un élément-clé de l’effectif des Jaunes et Verts. Titulaire sur chacun des matchs du FCN depuis le début de saison, il vogue entre le poste de défenseur central et celui de milieu récupérateur. Pour sa cinquième saison à Nantes, il est désormais considéré comme un véritable taulier, un patron. « Je vis un bon moment cette saison. On fait un beau parcours. Ma carrière au milieu de terrain m’a beaucoup apporté en défense ».

Que ce soit au côté de Pallois ou avec Castelletto en charnière centrale, le joueur s’adapte, y compris lorsque Antoine Kombouaré a décidé de passer à un système à trois défenseurs à la fin de l’année. « C’est une question d’adaptation. Il faut commencer un peu plus haut les matchs. J’essaye de beaucoup communiquer avec les autres défenseurs, avec l’équipe, pour être bien synchronisés. Cela change à cinq, car les latéraux sont hauts. A quatre, c’est plus difficile, car si on sort, on laisse plus d’espaces. Mais ce n’est pas parce qu’on joue à trois qu’on doit rester bas. »

« Un exemple sur le terrain »

Car le joueur ne se prive pas de monter lorsqu’il peut placer un coup de tête sur coups de pied arrêtés. Déjà auteur de quatre buts cette saison après son coup-franc direct à Nice il y a une semaine, Andrei Girotto se plaît à rôder dans la surface adverse. Il est aussi un homme décisif dans sa surface au niveau du jeu aérien, puisque son équipe n’a encaissé que trois buts de la tête cette saison. « On insiste beaucoup pour qu’on soit costauds sur les coups de pied arrêtés, forts dans les duels. On a ces qualités entre Girotto et Pallois. Tu ne peux pas être défenseur central si tu n’as pas un bon jeu de tête. Nos défenseurs, il faut qu’ils soient capables de marquer quatre-cinq buts par saison », lance le coach nantais, Antoine Kombouaré.

Girotto est donc dans les standards décrits par le coach kanak. Avec ce supplément d’âme qu’il insuffle à l’équipe. « Il fait une première partie de saison remarquable et j’attends encore de lui pour la suite. J’aime surtout beaucoup le bonhomme, c’était mon premier capitaine. J’ai une grande confiance en ce garçon. Il est un exemple sur le terrain », ajoute le technicien.

Face à Lorient ce dimanche, il espère ne pas revivre le même scénario que celui du match aller, où la défense nantaise avait souffert avant de voir Wylan Cyprien délivrer le FCN en fin de match. « On joue à la maison, c’est pour gagner, peu importe l’adversaire. A l’aller, on n’a pas fait un grand match, c’était compliqué. Mais on a réussi à gagner et on a été efficaces, solides défensivement. » En plus de quatre saisons, Andrei Girotto a tout connu avec les Canaris, avec différents entraîneurs sur le banc. Le joueur a continué de progresser. Jusqu’à devenir un élément incontournable du FC Nantes. Si son poste change, lui, ne déçoit jamais.