Incidents PFC – OL : Le club parisien assure que le match n’était pas classé à risques

COUPE DE FRANCE L’actuel troisième de Ligue 2 s’est exprimé ce mercredi matin dans un communiqué

N.S. avec AFP
— 
Pierre Ferracci, le président du Paris FC, lors des incidents survenus pendant le match de son équipe contre Lyon à Charléty, vendredi en 32es de finale de Coupe de France.
Pierre Ferracci, le président du Paris FC, lors des incidents survenus pendant le match de son équipe contre Lyon à Charléty, vendredi en 32es de finale de Coupe de France. — J.E.E / Sipa

Non, le match de Coupe de France entre le Paris FC et Lyon, arrêté définitivement à la mi-temps vendredi dernier, n’était pas classé à risques. C’est en tout cas ce qu’a affirmé le club parisien  dans un communiqué, ce mercredi. « Lors de la réunion de sécurité du vendredi 10 décembre, préparatoire au 32e de finale de  la Coupe de France, où la DNLH [Division nationale de lutte contre le hooliganisme] n’était pas présente, il n’a à aucun moment été évoqué un risque à l’intérieur du stade Charléty », explique l’actuel troisième de Ligue 2.

« Au cours de cette réunion et à la suite de celle-ci, les différents échanges oraux et écrits avec les autorités publiques [DOPC, Direction de l’ordre public et de la circulation] n’ont jamais mentionné la classification à risque de ce match », ajoute le PFC, qui « dément formellement » l’information donnée par L’Equipe dans la matinée faisant état d’une rencontre « classée à risque par les autorités publiques ».

Le club précise aussi qu’il n’a jamais eu la moindre information en provenance de la DNLH.