BK Häcken-OL : Avec le grand retour d'Ada Hegerberg, les Lyonnaises réussissent leurs débuts européens en Suède

FOOTBALL FEMININ Les joueuses de Sonia Bompastor l’ont nettement emporté (0-3), ce mardi en Ligue des champions contre le champion de Suède en titre BK Häcken

Jérémy Laugier
— 
Ada Hegerberg a disputé ce mardi son premier match officiel depuis janvier 2020,
Ada Hegerberg a disputé ce mardi son premier match officiel depuis janvier 2020, — /Sipa USA/SIPA
  • L’OL n’a pas tremblé pour son premier match de poules en Ligue des champions, avec un net succès (0-3), ce mardi à Göteborg (Suède), contre le BK Häcken.
  • Cette victoire a notamment confirmé la réussite de Melvine Malard et Catarina Macario, encore buteuses ce mardi.
  • L’événement de la soirée côté lyonnais reste l’entrée en jeu, à la 79e minute, de l’attaquante norvégienne Ada Hegerberg, 625 jours après son dernier match officiel.

Les septuples championnes d’Europe sont de retour. Si le barrage de qualification pour la nouvelle formule de la Ligue des champions (avec une phase de groupes) avait été délicat le mois dernier (succès 2-1 à l’aller comme au retour contre Levante), l’OL a survolé son entame de compétition, ce mardi à Göteborg (Suède). Grâce à leurs attaquantes Melvine Malard (0-1, 10e) et Catarina Macario (0-2, 48e), en réussite depuis la reprise, les Lyonnaises se sont mises à l’abri dès le début de la seconde période contre le BK Häcken.

Plus que le troisième but, inscrit contre son camp par Stine Larsen (0-3, 53e), la fin de match a été marquée par le retour très attendu d’Ada Hegerberg sur les terrains. 625 jours après son dernier match officiel, l’attaquante norvégienne avait un immense sourire au moment de remplacer Catarina Macario (79e). Gravement blessée au genou droit puis au tibia gauche, la meilleure buteuse de l’histoire de la Ligue des champions (53 réalisations) a cruellement fait défaut lors de la dernière saison sans titre côté lyonnais.

Très émue juste après la rencontre, la première Ballon d'or de l’Histoire (en décembre 2018) pourrait donc changer dans les prochaines semaines la face d’un effectif très jeune sur le plan offensif depuis le départ d’Eugénie Le Sommer. « Sur le plan mental, elle est très forte, rappelait lundi sa coach Sonia Bompastor. Ne vous inquiétez pas pour elle, elle va revenir très vite, il n’y a aucune appréhension pour elle. » La principale contrariété côté OL concerne Amel Majri, victime à son tour vendredi d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche lors du match à Bordeaux. Les joueuses lyonnaises ont d’ailleurs brandi ce mardi un maillot floqué à son nom après le premier but de Melvine Malard.