Stade Rennais-FC Nantes: Trois supporters interpellés pour des violences après le derby

FOOTBALL Des supporters rennais avaient tenté de forcer les grilles du Roazhon Park pour rejoindre les ultras du FC Nantes

C.A.
— 
Le Stade Rennais avait remporté le derby face au FC Nantes le 22 août. Une poignée de ses supporters avait commis des violences sur un stadier et un policier en marge de la rencontre.
Le Stade Rennais avait remporté le derby face au FC Nantes le 22 août. Une poignée de ses supporters avait commis des violences sur un stadier et un policier en marge de la rencontre. — Loïc Venance / AFP

La scène s’était déroulée en plein match. Alors que le Stade Rennais et le FC Nantes s’affrontaient sur la pelouse du Roazhon Park le dimanche 22 août, plusieurs supporters rennais étaient descendus des tribunes pour tenter de quitter l’enceinte. La raison ? La présence des ultras de la Brigade Loire aux abords du stade. Ces derniers, qui n’assistaient pas au match par refus de l'usage du pass sanitaire dans les stades, étaient postés de l’autre côté de la Vilaine, à une centaine de mètres du Roazhon Park.

Lors de la tentative de sortie des supporters rennais, un stadier avait été blessé par le jet d’une barrière et un policier avait été légèrement touché. Un mois après la rencontre finalement remportée par le Stade Rennais, le procureur de la République de Rennes a fait savoir que trois personnes avaient été interpellées.

Un homme âgé de 28 ans originaire de la Manche a été interpellé le 15 septembre pour des faits de violences sur l’agent de sécurité. Ce dernier était déjà connu pour violences. Cinq jours plus tard, un homme âgé de 22 ans résidant à Rennes a été placé en garde à vue pour les mêmes faits.

Des interdictions de stade systématiques ?

Les deux hommes seront convoqués au tribunal le 16 mars « du chef de violences sur une personne chargée d’une mission de service public lors d’une manifestation sportive », précise le procureur Philippe Astruc. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître au Roazhon Park. Ils devront se présenter à la police les soirs de match.

Un troisième individu a été interpellé. Résidant à Rennes, cet homme de 31 ans a reconnu avoir exercé des violences sur un policier. Il lui est interdit de se présenter au Roazhon Park. L’homme devra effectuer un stage de citoyenneté, précise le parquet. « Tout nouveau fait de violence commis dans le cadre de rencontres sportives fera l’objet de mesures d’éloignement des enceintes sportives », prévient le procureur.