FC Nantes : « La violence n’est pas une solution », les assos de supporters appellent au calme

FOOTBALL Des salariés du club nantais ont été agressés au stade, dimanche soir, après la défaite (0-1) des Canaris contre Toulouse, pourtant synonyme de maintien

David Phelippeau

— 

Des supporteurs du FC Nantes.
Des supporteurs du FC Nantes. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
  • Alors que les salariés du club fêtaient le maintien dimanche, une trentaine de fans du FC Nantes ont pénétré dans le stade pour les agresser.
  • Neuf associations de supporteurs ont publié ce mardi midi un communiqué pour déplorer « l’ensemble des évènements survenus dimanche soir durant la soirée organisée à la Beaujoire pour le maintien en L1 ».
  • Un appel au calme aussi est lancé.

Neuf associations de supporteurs du FC Nantes (dont à A La Nantaise et la Brigade Loire) ont publié ce mardi midi un communiqué pour déplorer « l’ensemble des évènements survenus dimanche soir durant la soirée organisée à la Beaujoire pour le maintien en L1 ».

Rappel des faits : vers 22 h 45, une trentaine de personnes cagoulées avaient pénétré dans l’enceinte du stade et agressé des salariés qui fêtaient le maintien. Une serveuse avait été blessée. Une violence sans aucun doute provoquée par le fait que dans la soirée, la direction du FCN avait déterré le cercueil du « FC Kita », enterré une semaine avant par des supporteurs nantais.

« Face aux provocations de la direction, la violence n’est pas une solution, insistent les assos. A cet égard, nous exprimons notre profonde solidarité aux salariés du FC Nantes pris en otages par le déplorable spectacle donné dimanche soir à la Beaujoire. »

Un appel à l’apaisement

Le communiqué se poursuit : « Malgré nos actions pacifiques depuis des mois, guidées par une volonté de changement constructif, les agissements de la direction du FC Nantes et de son entourage n’ont cessé de faire monter la pression et d’entretenir un climat délétère autour du club. »

Un appel au calme aussi est lancé : « Nous appelons l’ensemble des parties prenantes en lien avec le FC Nantes​ à l’apaisement, afin de préparer collectivement l’avenir du club. Plus que jamais, il nous paraît indispensable que les groupes de supporteurs travaillent ensemble, dans la sérénité pour reconstruire l’identité du FC Nantes autour de ses valeurs et d’un vrai projet de club. »