Droits TV : Canal+ ne veut diffuser que les plus belles affiches de Ligue 1, la LFP dans le flou

FOOTBALL Selon « L’Equipe », Canal+ n’est intéressé que par les plus grands matchs de L1 en vue de la saison prochaine. Un nouvel acteur, DAZN, pourrait entrer dans la danse

N.S.

— 

Pendant Nice-Montpellier, le 25 avril 2021.
Pendant Nice-Montpellier, le 25 avril 2021. — Lionel Urman / Sipa

Depuis le fiasco Mediapro et la fin de la chaîne Téléfoot en février, Canal+ propose tous les matchs de Ligue 1 sur ses antennes. Mais l’accord avec la LFP ne court que jusqu’à la fin de la saison. Et le foot français n’est pas au bout de ses peines, dans sa quête de diffuseur(s) jusqu’en 2024, selon L’Equipe. La chaîne cryptée n’est en effet intéressée que par les chocs de L1. Jugé non rentable pour cause d’audiences en berne, le tout-venant des matchs, soit 80 % des rencontres tout de même, doit donc trouver preneur.

A ce jour, Canal+ reste titulaire du lot 3 pour la période 2020-2024 (deux matchs par journée, sans les dix meilleures affiches de la saison) et doit payer 330 millions d'euros par an, indique le quotidien sportif. Une somme évidemment insuffisante pour la LFP, qui avait conclu un accord de 1,153 milliard d’euros par an en 2018, dont on sait désormais sur quoi il a débouché…

Avec DAZN, c’est loin d’être fait

Alors, à qui refiler les Strasbourg – Brest ou Metz – Angers qui font aussi le sel de notre Ligue 1 ? beN Sports ne serait pas très chaud, alors que DAZN pourrait entrer dans le jeu. Mais le service de streaming sportif d’origine anglaise, qui a récupéré les droits de la Serie A italienne jusqu’en 2024, voudrait d’abord se mettre d’accord avec Canal+ pour la distribution d’une éventuelle future chaîne. Or, Canal+ ne serait pas très chaud pour accueillir ce possible concurrent. Bref, Vincent Labrune, président de la LFP, n’a pas fini d’arracher des cheveux à son abondante crinière.