Mort de Maradona : « Un joueur d’exception, mais pas un exemple », selon Gourcuff

FOOTBALL L’entraîneur nantais ne tresse pas que des lauriers au joueur argentin décédé mercredi

David Phelippeau

— 

Christian Gourcuff.
Christian Gourcuff. — J.E.E/SIPA

Il dit ce qu’il pense, quitte à choquer certains. En marge de la conférence de presse avant le déplacement de Nantes à Marseille samedi (17 h), Christian Gourcuff a été interrogé sur la mort de Diego Maradona.

« Je trouve un peu déplacé que quand une personne meurt, on ne lui trouve que des qualités, a-t-il expliqué d’emblée. C’est très triste évidemment de mourir à 60 ans car c’est très jeune. Maradona, je l’ai admiré. Sur le plan technique et de la virtuosité, c’était phénoménal. C’était un joueur d’exception. »

La main de Dieu ? « Très malsain »

Le coach nantais s’indigne qu’ont fasse seulement l’éloge aujourd’hui d’une personne qui pourtant n’a pas été toujours un modèle : « C’était sans doute un chic type, je ne le connais pas, mais il a une vie qu’on ne peut pas donner en exemple. C’est pour ça qu’il faut relativiser. Ce n’est pas parce qu’il est décédé que c’est devenu tout de suite un exemple pour la jeunesse. »

Et Gourcuff de s’agacer (un peu) quand on évoque le but de la main marquée par Maradona en 1986 contre l’Angleterre. « C’est très malsain le but de la main qu’il marque. C’est une entrave à la morale et à l’éthique sportive de considérer ça comme un exploit. J’ai trouvé ça terriblement déplacé de reprendre ça comme fait d’arme principale [de sa carrière]. »