Mort de Maradona : « Un homme de joie et de plaisir »… L’hommage de Zidane, Guardiola et Klopp à la légende argentine

FOOTBALL Les entraîneurs engagés en Ligue des champions mercredi soir ont tous eu un mot pour l'Argentin

N.C. avec AFP

— 

Zinédine Zidane lors du match entre le Real Madrid et le Borussia Moenchengladbach, le 27 octobre 2020.
Zinédine Zidane lors du match entre le Real Madrid et le Borussia Moenchengladbach, le 27 octobre 2020. — Martin Meissner/AP/SIPA

Les entraîneurs engagés en Ligue des champions mercredi soir ont, bien sûr, tous eu un mot pour rendre hommage à Diego Maradona. On retiendra notamment ceux de Pep Guardiola, qui allait le voir jouer au Camp Nou quand il était petit.

« J’ai vu une fois une bannière en Argentine qui disait "peu importe ce que tu as fait de ta vie Diego, ce qui compte, c’est ce que tu as fait pour nos vies à nous". Cela convient parfaitement à ce que ce gars nous a donnés. Un homme de joie et de plaisir, qui a rendu le football mondial meilleur », a dit le coach de Manchester City après la victoire de son équipe contre l’Olympiakos.

La Coupe du monde 86 « gravée dans la tête » de Zizou

« Ses prestations avec Napoli et avec l’équipe d’Argentine au Mexique en 1986, c’était quelque chose d’incroyable », a-t-il ajouté. Le Mondial 86, chef-d’œuvre absolu de la légende albiceleste, est également le moment qui a marqué Zinédine Zidane. « Je l’ai gravé dans ma tête, a réagi l’entraîneur du Real. C’est une nouvelle très triste, c’est une perte énorme, pas seulement pour le football mais pour le monde en général. Cela nous touche profondément. Je n’ai pas de mots. Nous sommes très tristes de cette nouvelle. »

Jurgen Klopp a lui aussi fait part de sa tristesse et de son admiration pour le joueur qu’était Maradona. « Il était l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football. J’ai regardé il n’y a pas longtemps un documentaire sur lui, que j’ai trouvé exceptionnel. Vous pouviez voir Diego le joueur incroyable et Maradona qui avait ses nombreux problèmes. Quand vous êtes une jeune personne et que tout le monde devient fou peu importe où vous allez, cela ne doit pas être facile. Il a dû se battre avec ça. Mais Diego et Maradona vont me manquer », a dit l’entraîneur de Liverpool.

« Il était un joueur incroyable. Sa technique, son endurance, son attitude… Il nous a prouvé qu’il n’y avait pas besoin d’être le plus grand, que vous n’aviez parfois pas besoin d’être le plus impliqué à l’entraînement ou que vous n’aviez pas besoin d’être toujours à l’heure, pour devenir le meilleur joueur du monde, a-t-il ajouté en souriant. Il aimait tellement ce jeu, vous ne pouviez que le constater à chaque seconde sur le terrain. »