Stade Rennais : « Il y a de la manipulation »… Quand Julien Stéphan recadre le consultant Pierre Ménès

BATTLE ROYALE Le coach du Stade Rennais n’a pas goûté les déclarations du journaliste de Canal+ au sujet de Mbaye Niang et Clément Grenier

Camille Allain

— 

L'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan a recadré le consultant de Canal+ Pierre Ménès au sujet de Mbaye Niang.
L'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan a recadré le consultant de Canal+ Pierre Ménès au sujet de Mbaye Niang. — Insidefoto / C. Saidi / SIPA / PicMonkey

Les deux hommes ne partiront sans doute pas en vacances ensemble. Ce mercredi, l’entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan a eu des mots très durs envers Pierre Ménès. Connu pour ses déclarations saillantes, le consultant de Canal+ s’est exprimé sur le cas de Mbaye Niang, regrettant que Julien Stéphan « ne soit pas foutu de l’emmener à Benfica ».

L’explication de cette absence pour le match amical de samedi (défaite 2-0) a été donnée par son coach ce mercredi en marge de la présentation de Serhou Guirassy. « S’il n’est pas venu, c’est que Mbaye ne s’est pas présenté à l’entraînement la veille du départ à Lisbonne. C’est facilement vérifiable », a lancé Julien Stéphan. « Le devoir d’information est fondamental. Mais quand il y a des sentiments personnels qui se mêlent, ça devient de la manipulation », a lancé l’entraîneur, passablement agacé.

Annoncé sur le départ depuis plusieurs mois, l’attaquant sénégalais n’a pas pris part au match amical. A Montpellier, il n’était pas entré en jeu, contrairement au nouvel arrivant Serhou Guirassy. « J’avais mes raisons, sur le comportement. Mais il était titulaire pour notre premier match à Lille. Quelle autre marque de confiance je peux lui donner ? J’ai toujours montré à Mbaye que c’était une option devant », ajoute Julien Stéphan.

Ménès est un proche de l’ancien président

Le cas de Clément Grenier, également annoncé sur le départ et défendu par Pierre Ménès, le président du Stade Rennais Nicolas Holveck a été aussi clair. « Il n’y a pas d’impasse. On est dans un mercato. Ces deux joueurs sont toujours sous contrat avec le Stade Rennais. Quand on voit que deux têtes d’affiche doivent se battre pour avoir une place, cela montre la concurrence qu’il y a au sein de notre effectif ».

Le nouveau président du club breton en a profité pour se féliciter de la prolongation d’Hamari Traoré, que certains annonçaient partant pour le PSG. « En fin de saison, j’ai entendu que tous nos joueurs voulaient partir. Mais on a gardé tout le monde [Jérémy Morel est le seul titulaire à être parti, il était en fin de contrat] et on s’est enrichi. Je suis satisfait d’avoir donné tort à tous ces gens », a glissé le président. Un nouveau tacle adressé à Pierre Ménès, proche d’Olivier Létang et qui avait annoncé le départ de plusieurs cadres.