Stade Rennais-Montpellier : Camavinga a encore revêtu sa tenue de gala

FOOTBALL Le jeune milieu de terrain, qui découvrira les Bleus cette semaine, a encore brillé samedi face à Montpellier avec un but sublime

Au Roazhon Park, Jérôme Gicquel

— 

Eduardo Camvinga a encore brillé samedi face à Montpellier.
Eduardo Camvinga a encore brillé samedi face à Montpellier. — DAMIEN MEYER / AFP
  • La jeune pépite rennaise a encore brillé samedi face à Montpellier.
  • D’un but sublime, il a offert le break et la victoire à son équipe (2-1).
  • Eduardo Camavinga est attendu lundi à Clairefontaine pour son baptême du feu en équipe de France.

Mais où s’arrêtera-t-il ? A chaque rencontre, Eduardo Camavinga continue d’épater la galerie. Vendredi dernier face à Lille, le jeune prodige rennais avait déjà changé la physionomie du match en livrant une master class après son entrée à l’heure de jeu. Samedi face à Montpellier, le gamin de 17 ans a encore ébloui la rencontre de son talent.

Cela n’a certes pas été son meilleur match sous le maillot rennais. Mais il a su se montrer décisif à la 77e minute, offrant le break et la victoire à son équipe (2-1). Et de quelle manière ! Après un une-deux avec Maoussa, le milieu de terrain a donné le tournis à la défense montpelliéraine avant de crucifier le gardien Jonas Omlin d’une frappe croisée.

Julien Stéphan lui a demandé d’être plus décisif

Il s’agit de sa première réalisation au Roazhon Park qui lui a réservé une standing-ovation à sa sortie. « Il a enfin marqué un but ici. En plus du pied gauche car il avait marqué du droit à Lyon. Il faut maintenant qu’il mette rapidement un but de la tête », a souri Julien Stéphan à l’issue de la rencontre.

Le coach rennais a d’autant plus savouré qu’il avait demandé vendredi en conférence d’avant-match à son joueur d’être plus décisif. « Je pense que dans le futur, il doit pouvoir être encore plus décisif par des dernières passes et par des buts, car il a cette projection dans la surface. Cela doit se matérialiser par des statistiques », avait-il déclaré.

Place à l’équipe de France maintenant

Après avoir donné raison à son coach, Eduardo Camavinga s’apprête désormais à découvrir la vie en bleu. Lundi, il est attendu à Clairefontaine pour son baptême du feu avec l’équipe de France. S’il entre en jeu contre la Suède mercredi ou contre la Croatie trois jours plus tard, le milieu de terrain rennais pourrait ainsi devenir le plus jeune international français de l’après-guerre. « Ça arrive peut-être tôt, mais tôt ou tard il serait venu », avait indiqué jeudi le sélectionneur Didier Deschamps.

Au milieu des champions du monde, Eduardo Camavinga pourra compter sur son partenaire Steven Nzonzi pour bien s’intégrer. « C’est un jeune joueur, complet, qui apporte autant défensivement qu’offensivement. Et voir sa maturité et son volume de jeu, c’est très positif », a indiqué l’international français. Avec cette doublette au milieu, le Stade Rennais peut en tout cas rêver grand cette saison.