Girondins de Bordeaux : Sousa prend finalement la porte, Gasset attendu pour lui succéder

FOOTBALL L’entraîneur portugais et le club ont (enfin) trouvé un accord à l’amiable pour se séparer

Clément Carpentier

— 

Paulo Sousa devrait laisser sa place sur le banc des Girondins à Jean-Louis Gasset.
Paulo Sousa devrait laisser sa place sur le banc des Girondins à Jean-Louis Gasset. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux vont se séparer de Paulo Sousa avec qui ils ont trouvé un accord financier.
  • A seulement deux semaines de la reprise de la Ligue 1, l’entraîneur portugais devrait être remplacé par Jean-Louis Gasset, déjà passé par le club entre 2007 et 2010 en tant qu’adjoint de Laurent Blanc.
  • L’ancien coach des Verts pourrait diriger son premier entraînement ce lundi lors du stage de Saint-Paul-lès-Dax.

Il ne montera donc pas dans le bus ce lundi. Paulo Sousa ne prendra pas la direction de Saint-Paul-lès-Dax dans les Landes où doit se tenir le deuxième stage de préparation des Girondins de Bordeaux cette semaine à 15 jours du début de la Ligue 1 contre Nantes au Matmut Atlantique. Après moult rebondissements, l’entraîneur portugais et le club ont trouvé ce dimanche un accord à l’amiable pour se séparer selon les informations de 20 Minutes. « C’est fait à 99 %. Il ne reste que quelques détails à finaliser », explique un proche du dossier.

Les deux parties avaient repris les discussions samedi pour tenter de trouver un terrain d’entente financier après de nombreuses semaines à jouer au chat et à la souris. Pour rappel, Paulo Sousa avait averti sa direction dès la reprise de l’entraînement le 22 juin qu’il souhaitait quitter le club. Il l’a ensuite annoncé à ses propres joueurs le 1er juillet. Mais lorsque le club est revenu vers lui le 10 juillet pour lui signifier qu’il pouvait partir (gratuitement), l’ancien milieu de terrain avait changé d’avis. Pourquoi ?

King Street a repris la main 

Personne ne saura vraiment jamais. Le club explique qu’il ne voulait pas partir sans un chèque ou qu’il n’avait pas trouvé de porte de sortie. L’entourage du Portugais, lui, affirme que le club a refusé de le libérer dans un premier temps puis lui aurait carrément demandé un dédommagement. Il en était hors de question pour Paulo Sousa. Depuis son vrai-faux départ fin juillet, il s’était remis au travail avec le soutien de ses joueurs à l’image de la belle victoire obtenue samedi à Reims en amical (4-0). Malgré le contexte très compliqué avec sa direction, ses proches faisaient d’ailleurs tout pour qu’il poursuive au moins l’aventure bordelaise encore un an.

Mais, le club en avait décidé autrement. King Street précisément. Pour la première fois depuis le rachat du club en novembre 2018 puis celui des parts de GACP en décembre 2019, le fonds d’investissement américain propriétaire exclusif du club a pris les choses en main dans le sportif. Après le licenciement d’Eduardo Macia (Directeur du Football), c’est Daniel Ehrmann qui a géré le dossier Sousa. Frédéric Longuépée, le PDG contesté des Girondins, étant écarté des discussions. Le responsable du dossier des Girondins pour King Street a préféré payer des indemnités de départ au Portugais plutôt que de devoir continuer à supporter son très gros salaire (280.000 euros par mois, troisième plus gros salaire de Ligue 1) et ses critiques à répétition sur la direction du club. Tout ça dans un contexte de coupes budgétaires au Haillan.

Tout devrait être finalisé ce lundi. Paulo Sousa n'est d'ailleurs pas présent au Haillan pour dire au revoir à ses joueurs. Certains l'ont appelé dès dimanche soir pour le saluer et d'autres auraient même dîné avec lui une dernière fois. Aucun membre de son staff ne devrait être conservé selon nos informations. 

Gasset attendu dès ce lundi pour le stage 

Malgré le départ de l’ancien joueur de la Juve et de Dortmund, la place de l’entraîneur dans le bus des Girondins devrait bien être occupée ce lundi au moment du départ. C’est d’ailleurs un familier de ce bus qui devrait être là. Un certain Jean-Louis Gasset. L’adjoint de Laurent Blanc, notamment à Bordeaux (2007-2010), est attendu au Haillan pour succéder à Paulo Sousa. Un peu plus d’un an après son départ de l’AS Saint-Etienne, il devrait même diriger sa première séance en fin d’après-midi ce lundi dans les Landes selon nos informations. C’est une véritable course contre-la-montre qui l’attend à deux semaines de la reprise.

Il faudra aussi observer la réaction des joueurs dans les prochains jours. Ballotés depuis des mois dans un club en crise perpétuelle, ils continuaient malgré tout à travailler sereinement des cernières semaines et la plupart avait apporté leur soutien à Paulo Sousa. Si son CV et sa réputation parlent pour lui, Jean-Louis Gasset va devoir faire avec ce contexte au départ. Il a également sûrement ses idées. Bref, l’effectif pourrait vite bouger. Selon les informations de 20 Minutes, certains Stéphanois écartés par Claude Puel auraient déjà fait savoir à Gasset qu’ils aimeraient bien le rejoindre en Gironde. C’est le cas de Yann M’Vila. Problème, son salaire est totalement hors de portée pour Bordeaux.

En attendant, les joueurs des Girondins vont tous de nouveau être testés ce lundi matin après l’apparition ce week-end de cas de Covid-19 au sein de l’effectif de Toulouse (adversaire de Bordeaux mardi dernier). Ils pourraient être retestés dès jeudi avant le dernier match amical contre Auxerre, prévu samedi (18h). Pour l’instant, aucun joueur bordelais n’a été contrôlé positif depuis le début de la préparation à part Samuel Kalu quand il est revenu d’Afrique début juillet. Depuis le Nigérian a subi une quatorzaine avant de reprendre l’entraînement collectif la semaine dernière.