Girondins de Bordeaux : Le très critiqué Antony Thiodet quitte lui aussi le club

FOOTBALL Le directeur « Stratégie commerciale stade et réseaux » était au centre de nombreuses polémiques depuis plusieurs mois

Clément Carpentier
— 
L'image des Girondins est écornée depuis des mois par un conflit entre la direction du club et les Ultramarines.
L'image des Girondins est écornée depuis des mois par un conflit entre la direction du club et les Ultramarines. — Romain Perrocheau / AFP
  • Un départ de plus aux Girondins de Bordeaux, c’est celui d’Antony Thiodet. Le M. Billetterie du club était au centre de la guerre entre la direction et les Ultramarines.
  • Pour succéder à Eduardo Macia au poste de directeur sportif, le club a contacté Alain Roche et Olivier Pickeu mais pas John Williams.
  • Aucun joueur des Girondins n’a été contrôlé positif au Covid-19 lors de la deuxième vague de tests un mois après la reprise de l’entraînement.

Où s’arrêtera l’hémorragie ? A chaque jour sa démission ou son licenciement aux Girondins de Bordeaux depuis une semaine. Après Souleymane Cissé (responsable technique du centre de formation), Nicolas Calo (directeur de la communication) et surtout Eduardo Macia (directeur du football), c’est au tour d’Antony Thiodet de prendre la porte, révèle ce mardi  L’Equipe. Une information confirmée par 20 Minutes.

Le club et son directeur « Stratégie commerciale stade et réseaux » ont trouvé un accord à l’amiable pour se séparer. Antony Thiodet quitte le club un an et demi après son arrivée et après des mois de polémiques autour de sa personne. Depuis notamment l’histoire de la billetterie, les Ultramarines (le plus grand groupe de supporters bordelais) réclamaient son départ comme celui de  Frédéric Longuépée, le PDG des Girondins. Sa position était même devenue intenable avec la révélation des « Girondins Leaks » et ses propos sur le chômage partiel durant lequel les employés auraient travaillé.

Dans un communiqué interne, le club affirme que grâce à lui et ses équipes, le Matmut Atlantique a connu une augmentation de 19 % de la fréquentation payante la saison dernière.

Roche et Pickeu contactés, pas Williams

Après son passage devant la DNCG mi-juillet, la direction des Girondins de Bordeaux, toujours menée à ce jour par Frédéric Longuépée, poursuit donc son grand ménage d’été. Le seul qui tient encore est Paulo Sousa, l’entraîneur des Marine et Blanc. Mais pour combien de temps ?  Après son vrai-faux départ, le Portugais est de plus en plus fragilisé notamment avec  l’éviction d’Eduardo Macia, lequel le soutenait et refusait de vendre certains joueurs malgré les volontés de King Street. Paulo Sousa a très mal vécu cette décision de la part du club mais pour le moment il est bien encore là et dirigera l’entraînement ce mardi après-midi au château du Haillan.

Il devra en tout cas faire bientôt avec un nouveau directeur sportif. Pour l’instant, c’est Ulrich Ramé qui assure l’intérim. Plusieurs noms circulent pour prendre la succession de d’Eduardo Macia dont ceux d’Alain Roche et d’Olivier Pickeu avec qui des contacts ont été établis. Ce dernier devrait finalement prendre la direction de Caen dans les prochaines heures. En revanche, il n’y a aucun contact entre le club et John Williams, l’actuel directeur sportif d’Amiens installé dans la région bordelaise, selon les informations de 20 Minutes.

Aucun joueur positif lors de la deuxième vague de tests

Au milieu de tout cela, les joueurs poursuivent la préparation estivale après un premier match amical encourageant contre Angers samedi dernier (1-1). Plusieurs d’entre eux ont fait part de leur déception de voir partir Eduardo Macia avec qui ils entretenaient une très bonne relation.

Il y a tout de même une bonne nouvelle pour eux, elle est médicale : aucun joueur des Girondins n’a été contrôlé positif au Covid-19 lors de la deuxième vague de tests effectuée jeudi dernier un mois après la reprise selon nos informations. Seul Samuel Kalu testé positif à son retour d’Afrique est toujours en quatorzaine actuellement. Il pourrait réintégrer le groupe dans les prochains jours.