Coronavirus : La pratique des sports de combat est de nouveau autorisée

BAGARRE « Une bonne nouvelle qui ne doit pas nous empêcher de rester prudents et responsables », a tweeté Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des Sports

B.Ch. avec AFP

— 

Le géant du judo mondial Teddy Riner est revenu en force dimanche en remportant le Grand Prix de Montréal.
Le géant du judo mondial Teddy Riner est revenu en force dimanche en remportant le Grand Prix de Montréal. — MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFP

Les sports de combat, notamment le judo, la boxe et le karaté, sont désormais autorisés en France comme avant le covid-19, dans les « territoires sortis de l’urgence sanitaire », édicte samedi un décret publié au Journal Officiel.

Seuls Mayotte et la Guyane, toujours en état d’urgence sanitaire, restent donc privés de sports de combat.

Appel à la prudence

Malgré le déconfinement progressif, les sports de combat restaient plongés dans une grande incertitude depuis le 11 mai et s’estimaient soumis à une double peine avec l’arrêt des compétitions et l’interdiction des contacts à l’entraînement.

C’est « une bonne nouvelle qui ne doit pas nous empêcher de rester prudents et responsables », a tweeté Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des Sports auprès de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.