Stade Rennais :« Je pensais que ce serait impossible de convaincre Florian Maurice » avoue Nicolas Holveck

FOOTBALL L’ancien responsable du centre de recrutement de l’Olympique Lyonnais a rejoint la Bretagne

Camille Allain

— 

Florian Maurice, directeur sportif du Stade Rennais, et son président Nicolas Holveck, ici le 22 juin 2020 au Roazhon Park.
Florian Maurice, directeur sportif du Stade Rennais, et son président Nicolas Holveck, ici le 22 juin 2020 au Roazhon Park. — C. Allain / 20 Minutes
  • Le nouveau directeur technique du Stade Rennais s’est exprimé pour la première fois depuis son arrivée en Bretagne.
  • Ancien joueur et membre du staff de l’OL, Florian Maurice faisait partie de la liste du nouveau président rennais Nicolas Holveck.
  • Lundi, ce dernier a avoué qu’il pensait « impossible » de convaincre l’ancien Lyonnais de rejoindre la Bretagne.

« La première fois où l'on s’est vus avec Julien, on parlait de cette personne qui devait venir à nos côtés. J’avais donné trois noms, mais pas Florian. Et Julien m’a dit : tu ne parles pas de Florian. Je lui ai dit non, pour moi, c’est mon numéro zéro, ce serait impossible de le convaincre de quitter Lyon. Julien a eu raison de me convaincre .» Les mots sont signés Nicolas Holveck. Le nouveau président du Stade Rennais ne s’est pas caché pour sa première conférence de presse organisée ce lundi au Roazhon Park.

Entouré du nouveau directeur sportif Florian Maurice et de l’entraîneur Julien Stéphan, l’ancien directeur général adjoint de l’AS Monaco a évoqué l’arrivée de l’ancien Lyonnais  dans un discours sans filtre. « Je souhaitais une organisation à trois. Un président ne peut pas tout faire », a lâché Nicolas Holveck, avant d’ajouter. « Si on a choisi Florian, c’est aussi pour son réseau. Il a observé tellement de joueurs. Il nous fait gagner un temps précieux ».

Moins bavard, Florian Maurice s’est contenté de parler de son nouveau poste, refusant de commenter les propos de Jean-Michel Aulas, qui l’avait accusé de « tourner le dos » à l’OL, égratignant au passage son choix. « Pour lui, j’avais imaginé Paris, Barcelone, ou autre, c’est Rennes. Il faudra espérer pour lui que Rennes devienne un très grand club », avait lâché le président lyonnais. « Je ne vais pas commenter les propos de mon ancien président. C’est quelqu’un avec qui j’ai travaillé pendant un certain nombre d’années. D’abord en tant que joueur puis comme responsable du recrutement. Je ne peux pas vous dire que ce qu’il a dit, ça ne me touche pas, bien évidemment. Mais je n’ai pas à juger de ses paroles ».

Interrogé sur son choix de rejoindre la Bretagne, l’ancien joueur de l’OL a évoqué « une décision mûrement réfléchie ». « Je pense avoir fait ce que j’avais à faire à Lyon », a répondu Florian Maurice aux journalistes. Aurait-il aimé davantage de responsabilités à Lyon ? « La question ne s’est pas posée. On m’a proposé un poste à Rennes. J’ai de suite été séduit. Je pense que je rentre très bien au niveau des valeurs en termes de travail, d’humilité », a répondu sobrement le nouveau directeur sportif. Avant de lancer. « Je ne pense pas que le projet a changé, il est juste plus ambitieux », en réponse à une question sur les propos de Jérémy Morel, non conservé à Rennes et parti à Lorient.

Le teint bronzé et tout sourire, Julien Stéphan n’a pas tari d’éloge sur son nouveau collègue de travail. « On s’est connus quand j’étais tout petit puis on s’est perdus de vue. Il a toutes les qualités requises. Pour nous, c’est une super prise. On est super contents qu’il nous rejoigne », a conclu l’entraîneur rennais.