Clap de fin : L’ancien sélectionneur Guy Novès met un terme à sa carrière d’entraîneur

RUGBY L’ancien manager à succès du Stade Toulousain Guy Novès n’entraînera plus. Agé de 65 ans, il reste marqué par son éviction du XV de France, en décembre 2017

N.S. avec AFP

— 

Guy Novès lors de France-Japon, le 25 novembre 2017. Son dernier match à la tête des Bleus.
Guy Novès lors de France-Japon, le 25 novembre 2017. Son dernier match à la tête des Bleus. — J.E.E. / Sipa

Ce n’est pas une surprise, mais c’est désormais officiel. Guy Novès sur un banc, c’est fini. « Je préfère mettre un trait sur ma carrière d’entraîneur, lâche l’ancienne légende du Stade Toulousain (65 ans). J’ai une sorte d’écœurement qui m’amène à penser que je dois lever le pied. »

La carrière de Novès se sera donc arrêtée le 27 décembre 2017, lorsqu’il a été écarté de son poste de sélectionneur du XV de France, auquel il avait été nommé après la Coupe du monde 2015 par Pierre Camou, prédécesseur de Bernard Laporte à la tête de la Fédération française de rugby (FFR). L’ancien ailier international aux sept sélections n'a toujours pas digéré la décision de Laporte et de son entourage, malgré le million d’euros récupéré le 8 avril dernier, à l’issue de son procès aux prud’hommes contre la FFR.

Le désormais ex-technicien assure aussi en vouloir à « une ou deux personnes » des médias qui n’ont pas été honnêtes à ses yeux. Novès restera surtout comme l’entraîneur puis manager à succès du Stade Toulousain (1988-1990 et 1993-2015), avec dix titres de champion de France et quatre coupes d’Europe.

Un livre à paraître

Depuis son éviction de la tête des Bleus, le Toulousain avait « refusé des propositions importantes, pas que dans le secteur sportif », expliquait-il il y a moins d'un mois à 20 Minutes. « Je ne suis pas sûr d’avoir le temps qu’il faut pour bâtir et surtout réussir un projet. Car c’est à la fin qu’on regarde si on a réussi », indique aujourd’hui celui qui se consacre à l’écriture d’un livre, dont il reversera « les dividendes au rugby amateur ».