VIDEO. Football : Oubliez Vegedream… Un club de 10e division cartonne avec un hymne entêtant

FOOT ET MUSIQUE Publiée sur YouTube et disponible sur les plateformes de téléchargement, la chanson « On a encore gagné » du Saint-Lys Olympique rencontre un joli succès. Inattendu pour ce petit club haut-garonnais de 10e division

Nicolas Stival

— 

Enzo Trupiano (à gauche) et ses coéquipiers du Saint-Lys Olympique dans le clip de «On a encore gagné» 
Enzo Trupiano (à gauche) et ses coéquipiers du Saint-Lys Olympique dans le clip de «On a encore gagné»  — SLO
  • Le clip On a encore gagné du Saint-Lys Olympique a été vu plus de 30.000 fois en moins de deux mois. La chanson réalise le même score sur les plateformes de téléchargement.
  • Ses résultats sont inattendus pour le club haut-garonnais de 10e division, qui reste sur trois accessions d’affilée.
  • Si le SLO est bien entendu un club amateur, un travail de pro se cache derrière ce succès.

Ringards, les tubes de l’été ? Dans la plupart des coins de France, sans doute. Mais pas à Saint-Lys, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Toulouse. Avant le mois de juillet, cette commune d’environ 9.500 habitants était davantage connue pour sa splendide halle du XIXe siècle que pour son club de football. Depuis près de deux mois, on s’y ambiance sur On a encore gagné, l’hymne du SLO ( Saint-Lys Olympique) dont le clip a déjà été vu plus de 30.000 fois sur YouTube, et écouté tout autant sur les plates-formes de téléchargement.

Bon, le titre de la chanson est assez basique, tout en ayant le mérite de la clarté : on parle d’un club qui a relancé une équipe senior voici cinq ans, laquelle reste sur trois montées consécutives pour se hisser en Départementale 2 (D2, le 10e niveau national).

Mais le rythme et les paroles s’emparent vite du cerveau, notamment le redoutable « Oh la la, oh lé lé, mais qu’est-ce qu’y s’est passé, les équipes sont dépassées ». « C’est notre cri de guerre après une victoire », explique Enzo Trupiano, milieu défensif saint-lysien. L’idée de la chanson et du clip est justement née en milieu de saison dernière : « Lors d’une soirée après un succès, nous étions au club-house, j’ai proposé à l’équipe qu’on fasse un son. »

Sexion d’Assaut et chanteur toulousain

Banco ! « Je connais un peu ce milieu, reprend le jeune homme de 23 ans. Je suis chargé de marketing digital et, à côté, je travaille avec des artistes de la scène rap française, comme Barack Adama, Maska et Doomams de Sexion d'Assaut. Je m’occupe du graphisme des pochettes de single, de la création de contenu, de la gestion de comptes Instagram… »

D’où le côté très pro de la vidéo pour un « petit » club amateur, afin d’illustrer un titre composé avec le chanteur toulousain H-Bertom, ami de lycée d’Enzo Trupiano, et validé étape par étape par le reste de l’équipe. « Il y a un peu d’afro trap, de rap, de pop urbaine… C’est une musique assez mainstream qui parle à tout le monde, avec des paroles plutôt simples. Quand on s’est lancé, on n’avait pas d’objectifs chiffrés. »

Un peu comme pour cette saison finalement. L’équipe première du SLO commencera le championnat samedi, par un rude déplacement à Carbonne. « On ne se dit pas qu’on vise la montée, on verra bien », prévient Enzo Trupiano. Le tube de l’été 2020 à Saint-Lys n’est pas encore écrit.