Rachat de l’OGC Nice : « C’est une période compliquée », pas facile de ne penser qu’au foot pour les Niçois

FOOTBALL Le conseil de surveillance de l’OGC Nice se réunit ce lundi après-midi. Il devrait permettre à Ineos de devenir propriétaire du club niçois

Mathilde Frénois

— 

Wylan Cyprien en conférence de presse ce lundi midi.
Wylan Cyprien en conférence de presse ce lundi midi. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • « Uniquement des questions qui concernent le sportif et non ce qui entoure actuellement le club », prévient-on du côté de la communication du club avant la conférence de presse pour évoquer le derby Nice-OM.
  • Nice a réussi son entame de championnat avec deux succès lors des deux premières journées. Marseille n’a pris qu’un point pendant ce temps-là.

A J-2 d’un derby, on pourrait penser que les Aiglons n’ont qu’une seule chose en tête. Focus sur l'OM auquel il faudra faire face mercredi soir à 21h à l’Allianz Riviera. Mais joueurs, entraîneur et staff de  l'OGC Nice ont autre chose qui tourne dans leur esprit :  le rachat du club par Ineos.

« Uniquement des questions qui concernent le sportif et non ce qui entoure actuellement le club », prévient-on du côté de la communication du club lorsque Wylan Cyprien s’installe pour la conférence de presse, ce lundi après-midi au centre d’entraînement de l’OGC Nice. Mais comment ne pas être perturbé par l’actualité extra-sportive du Gym, quand c’est la première fortune britannique qui est en passe d’acter le rachat ? « A l’heure où je vous parle, notre effectif est celui que vous connaissez, avance Wylan Cyprien. Ce qu’il se passe en dehors, je ne suis pas au courant. Le coach ou d’autres personnes sont mieux placés que moi pour vous répondre. »

« On ne sait pas »

Très vite, Patrick Vieira le remplace sur la chaise. L’entraîneur répète inlassablement « On ne sait pas » à toutes les questions portant sur le rachat. C’est que le conseil de surveillance est fixé à ce lundi après-midi. Selon Nice-Matin, de nouveaux membres seront nommés pour permettre à Ineos de devenir propriétaire. C’est à ce moment-là que les dossiers du mercato pourront être traités, car les recrues se font attendre et le temps file : « C’est une période compliquée pour nous bien sûr, mais aussi pour tous les clubs qui souhaitent recruter des joueurs. Notre objectif c’est d’essayer de signer quelques joueurs d’ici la fin du mercato, explique Patrick Vieira. Il nous reste encore quelques jours. J’ai bon espoir. Ce qui est important c’est d’avoir identifié les joueurs dont on a besoin. » Une chose est sûre : ils ne seront pas alignés mercredi soir face à Marseille.

Pourtant les Aiglons ne manquent pas d’arguments pour rester focalisés sur le sportif : ayant gagné les deux premiers matchs (2-1 face à Amiens et Nîmes), ils pointent à la 4e place du classement, quand l’OM est bon 17e. « L’important, c’est de bien se concentrer sur ce qui se passe sur le terrain, confirme Patrick Vieira. Il se passera ce qu’il se passera dans quelques heures ou dans quelques jours. » Dans l’attente d’être fixés sur leur avenir, entraîneur et joueurs se remettent la tête dans le ballon. Pour tenter de ne voir que le sportif, et ce derby qui se profile.