OL: Tatarusanu affirme qu'il n'a pas signé à l'OL pour être N°2... L'imbroglio lyonnais au sujet de la hiérarchie des gardiens

FOOTBALL Une certaine tension existerait entre les deux gardiens de l'OL, Anthony Lopes et Ciprian Tatarusanu

A.L.G.
— 
Ciprian Tatarusanu lors de sa présentation à l'OL.
Ciprian Tatarusanu lors de sa présentation à l'OL. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

C’est le gros imbroglio de ce début de saison du côté de l’Olympique Lyonnais. Dans un article détaillé, L'Equipe nous apprend que l’ambiance est loin d’être au beau fixe chez les gardiens de l' OL. En effet, après avoir recruté l’ancien Nantais Tatarusanu, le club semble s’être mis dans une position délicate. Pourquoi ? Parce qu’il n’aurait jamais été précisé au portier roumain qu’il rejoignait les Gones pour jouer le rôle de doublure d’Anthony Lopes.

Ce que confirment ses propos lors de sa conférence de presse de présentation. « Quand j’ai parlé pour la première fois avec le club, je leur ai demandé pourquoi l’OL avait besoin d’un autre numéro 1, a-t-il expliqué. Florian (Maurice, le responsable de la cellule de recrutement) m’avait expliqué qu’un grand club avait besoin d’une grosse équipe. Il m’a dit que ce serait l’entraîneur qui déciderait qui jouerait. J’ai confiance en moi, j’ai été titulaire toute ma carrière. Je suis venu ici pour jouer. » Plus loin, le gardien se montre plus clair encore : « Personne ne m’a dit que je venais à Lyon pour être numéro 2. Si on m’avait dit ça, je ne serais pas venu. »

Sylvinho conforte Lopes

Pourtant, c’est bien un rôle de doublure qui semble attendre Tatarusanu. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Sylvinho, le nouveau coach de l’OL, après la défaite face à Liverpool en amical mercredi soir à Londres : « Je ne parle pas d’un numéro 1, 2 ou 3. Je parle de priorité et la priorité, c’est Lopes. Cela fait six ans qu’il évolue à ce poste, il a obtenu de bons résultats, c’est une référence et un enfant du club. La priorité, c’est lui. »

De son côté, Anthony Lopes, qui arrive en fin de contrat en 2020, n’a toujours pas prolongé avec son club de cœur. Pas sûr qu’il ait vu d’un bon œil l’arrivée de Tatarusanu dans ses pattes. Dernier point d’achoppement, on apprend que l’entraîneur des gardiens Grégory Coupet n’avait pas été informé de la décision de recruter le Nantais. L’ancien gardien de l’équipe de France pensait d’ailleurs que la politique de l’OL allait plutôt passer par la promotion d’Anthony Racioppi (20 ans) en cas de départ au Havre de Mathieu Gorgelin.