Mercato FC Nantes : Coco arrive au FCN… Cette arrivée fait (encore) monter la tension entre Halilhodzic et Kita

FOOTBALL Le milieu de terrain offensif de Guingamp est attendu ce mardi à Nantes, mais visiblement pas à bras ouverts par Vahid Halilhodzic, l'entraîneur

David Phelippeau

— 

Marcus Coco face au FCN le 3 mars 2019.
Marcus Coco face au FCN le 3 mars 2019. — Fred TANNEAU / AFP

La goutte d’eau ? Ce mardi midi, l’EAG a annoncé avoir trouvé avec le FC Nantes « un accord pour le transfert définitif de Marcus Coco ». Le milieu de terrain offensif de 23 ans va s’engager pour 4 ans et doit arriver ce mardi après-midi à Nantes. Sa visite médicale est prévue dans les heures à venir. Le transfert avoisinerait les 3 millions d’euros.

Ce renfort ne plaît pas à Vahid Halilhodzic. Jeudi dernier, en stage à Divonnes-les-Bains, l’entraîneur nantais s’en était pris vertement à Philippe Mao, responsable du recrutement, lorsque ce dernier lui avait annoncé que le dossier de Coco était bien lancé… Le ton était monté très sérieusement entre les deux hommes.

Une tension à son paroxysme ?

Depuis le début du mercato, le technicien bosnien n’est pas satisfait des éléments recrutés par sa direction (les arrivées officielles Appiah, Lafont et les futures arrivées d’Abeid et Wagué). Même s’il en a validé (du bout des lèvres) certains, il n’a en revanche obtenu aucun joueur qu’il érigeait en priorité.

De son côté, la direction du FCN lui reproche de n’avoir ciblé que des joueurs à des tarifs prohibitifs. Coach Vahid a par exemple fait savoir qu’il voulait des joueurs comme Wesley Saïd de Dijon ou les Roumains Ianis Hagi (transféré à Genk pour au moins d’10 millions d’euros) et George Pușcaș de Palerme.

Les tensions entre le clan Kita et celui de Vahid Halilhodzic atteignent actuellement des sommets. Les deux parties, qui ne peuvent plus collaborer tant la discorde est grande, campent toujours sur leurs positions : Vahid Halilhodzic – à qui le Maroc songe pour la succession d’Hervé Renard au poste de sélectionneur – ne démissionnera pas et la direction du FCN se refuse (pour le moment) à lui verser un seul centime pour le remercier. Une situation inextricable et explosive qui ne contribue pas vraiment à une bonne préparation de la saison à venir.