Le match Standard de Liège-Anderlecht interrompu à cause de jets de fumigènes et d’objets sur la pelouse

FOOTBALL L’arbitre a interrompu la rencontre en première mi-temps

W.P, avec AFP

— 

Oui, cette photo a été prise dans le stade du Standard de Liège
Oui, cette photo a été prise dans le stade du Standard de Liège — BRUNO FAHY / BELGA / AFP

L’arbitre du match Standard de Liège-Anderlecht, choc comptant pour les play-offs du championnat belge, n’avait pas trop le choix : à la demi-heure de jeu, il a été contraint de mettre un terme à la rencontre à cause de l’ambiance délétère en tribune (jets de fumigènes et d’objets en tous genres), alors que les Liégeois menaient déjà 2-0.

Le match avait d’abord été perturbé par des jets de fumigènes en provenance de la tribune des supporters bruxellois à cause d’un but du Standard finalement annulé par le VAR, à 0-0. Puis une première fois interrompu après l’ouverture du score cette fois validée des Liégeois. Le deuxième but du Standard sur un penalty et la réduction à dix des Mauves a définitivement provoqué l’ire des supporters d’Anderlecht, absolument hors de contrôle. Seconde interruption. Celle de trop.

Les dirigeants d’Anderlecht furieux

« Avec toute compréhension pour l’insatisfaction des résultats, je rejette vraiment ce comportement », a déploré le président du club d’Anderlecht Marc Coucke sur Twitter.

« Le football : un jeu d’émotions intenses en défaite et en victoire, mais jamais d’agressivité. Excuses à tous ceux qui aiment le foot et surtout aux supporters pacifiques du RSCA », a ajouté le patron des « Mauves ».