Montpellier: Pour Andy Delort, le MHSC a commis «une faute professionnelle»

FOOTBALL Le MHSC menait 2-0 en supériorité numérique à dix minutes de la fin contre Angers. Avant de se faire rejoindre de façon incroyable

Jerome Diesnis

— 

Stéphane Bahoken a égalisé dans le temps additionnel alors que Montpellier menait 2-0 en supériorité numérique
Stéphane Bahoken a égalisé dans le temps additionnel alors que Montpellier menait 2-0 en supériorité numérique — AFP
  • « Ils nous ont bouffé dans l’envie. On est passé à travers. C’est une faute professionnelle », peste Andy Delort.
  • « Ils sont à dix, ils font plus d’efforts que nous. Franchement, on n’a pas le droit. Si on veut envisager de jouer l’Europe, il faut faire beaucoup mieux », regrette Vitorino Hilton.

Montpellier s’est sabordé dimanche à la Mosson. Le MHSC qui menait 2-0 en supériorité numérique s’est fait rejoindre le jour de son millième match en Ligue 1. Avant de se faire rattraper de façon incompréhensible ( 2-2). De quoi mettre en colère Andy Delort, l’attaquant buteur contre Angers.

« Ils nous ont bouffés dans l’envie. Sincèrement je ne comprends pas pourquoi, peste le Sétois. On avait gagné la semaine dernière à Bordeaux, il fallait récidiver ce soir. Il y a beaucoup de regrets, de déception. » L’attaquant a pourtant réalisé un match plein et délivré une passe qui aurait pu être décisive à Gaëtan Laborde en début de seconde période, quand le score en était encore à 2-0. « On est passé à travers. Les joueurs transperçaient les lignes. C’est une faute professionnelle. C’était un jour de fête et on a tout gâché. Il faut qu’on se remettre en question. Si on a des ambitions, ce sont des matchs comme ça qu’il faut gagner. »

« Angers nous a secoués comme jamais on l’a été »

Même colère froide de Vitorino Hilton. L’exemplaire capitaine de Montpellier hausse rarement le ton. Ses coups de gueule n’en ont que plus de portée. « Ils sont à dix, ils font plus d’efforts que nous. Franchement, on n’a pas le droit. Si on veut envisager de jouer l’Europe, il faut faire beaucoup mieux. On a manqué de concentration et de rigueur. Le mec qui rentre doit rentrer à fond pour nous apporter beaucoup. Là, on perd deux points importants. »

Montpellier a raté une belle occasion de remonter à la cinquième place. « On fait une première mi-temps de qualité, malheureusement la seconde est gâchée par manque d’engagement physique, peste Michel Der Zakarian. On se fait broyer par Angers qui nous a secoués comme jamais on a été secoués. Pour garder le ballon, il faut se faire des passes, il faut bouger. On a perdu la lucidité. On s’est fait exploser en deuxième mi-temps. » Le MHSc se rendra à Lyon, samedi, pour le compte de la 29e journée de Ligue 1.