VIDEO. Disparition de Sala: «J'ai su tout de suite que c'était le coussin de l'avion», raconte la promeneuse qui a trouvé les débris

INFO 20 MINUTES Une promeneuse serait à l’origine de la découverte des premiers débris de l’avion de l’ancien joueur du FC Nantes...

J.L. et B.V.

— 

Le coussin appartenant «probablement» à l'avion de Sala.
Le coussin appartenant «probablement» à l'avion de Sala. — D.R/20 minutes

Il s’agit d’un coussin bleu clair, qui ressemble de loin à un matelas à langer. Difficilement identifiable pour les béotiens, mais Josette, qui se promenait samedi sur la plage de Surtainville, au sud de Cherbourg, a tout de suite eu une intuition. Et si c’était un morceau de l’avion d’Emiliano Sala, disparu en mer le 21 janvier lors de son trajet vers Cardiff, raconte-t-elle à 20 minutes ?

Un coussin de siège de l'avion d'Emiliano Sala a été retrouvé sur une plage de la Manche.
Un coussin de siège de l'avion d'Emiliano Sala a été retrouvé sur une plage de la Manche. - J.B.
Le même coussin.
Le même coussin. - Josette B.

« C’était un dossier de fauteuil, plus précisément un coussin, pas du tout abîmé, qui est arrivé en bon état avec des inscriptions en anglais derrière. Quelque chose comme "Rear right". J’ai tout de suite compris que c’était ça, ou que ça pouvait l’être. » Très rapidement, Josette appelle le 17 et fait sa déposition au commissariat des Pieux, lequel s’est ensuite rapproché du Bureau d’enquête et d’analyse (BEA).

Surtainville, où les débris ont été retrouvés
Surtainville, où les débris ont été retrouvés - Google map

Ce dernier, qui travaille en symbiose avec son équivalent britannique (AAIB) depuis l’ouverture de l’enquête, a confirmé à 20 minutes qu’il s’agissait « très probablement » d’un coussin appartenant au Piper-Malibu PA-46, l’avion qui a perdu le contact avec Emiliano Sala et Dave Ibbotson à son bord. Les recherches ont été officiellement relancées sur une zone beaucoup plus resserrée (13,7 km2), même si elles ne devraient redémarrer qu’à la fin du week-end, en raison des mauvaises conditions météorologiques. La famille du footballeur, qui a lancé sa propre opération de secours grâce à une cagnotte, a été avertie de la découverte.

« La recherche privée menée au nom de la famille sera conduite en étroite coordination avec le "Air Accident Investigation Branch". Les deux bateaux mèneront leurs recherches ensemble sur la zone désignée aussi efficacement que possible », s’est exprimé David Mearns, le chasseur d’épaves embauché par la famille de Sala.