TFC: Le départ de Mbia? Casanova évoque «des raisons familiales» et nie toute altercation

FOOTBALL L’international camerounais Stéphane Mbia a résilié mercredi son contrat avec le TFC. L’entraîneur toulousain Alain Casanova réagit…

Nicolas Stival

— 

Le défenseur du TFC Stéphane Mbia lors de sa présentation à la presse toulousaine, le 24 août 2018.
Le défenseur du TFC Stéphane Mbia lors de sa présentation à la presse toulousaine, le 24 août 2018. — N. Stival / 20 Minutes
  • Pour Alain Casanova, Stéphane Mbia « ne se sentait pas de continuer » à Toulouse.
  • « Je n’ai jamais eu un seul problème avec Stéphane », assure l’entraîneur du TFC.

Promis, juré, ils ne sont pas fâchés. Certes, Stéphane Mbia a résilié mercredi, en accord avec le TFC, le contrat d’un an qui unissait les deux parties jusqu’à la fin de la saison. Mais Alain Casanova assure que cela n’est pas dû à une brouille avec l’international camerounais, l’argument le plus avancé pour expliquer ce départ précipité.

« Je n’ai jamais eu un seul problème avec Stéphane, a asséné le technicien toulousain dans les entrailles du Stadium, après le nul contre Lyon (2-2). Vous pouvez l’appeler devant moi, il vous le dira ! »

Le milieu ou défenseur de 32 ans avait déjà indiqué quelques heures plus tôt dans La Dépêche du Midi qu’il n’y avait « eu aucune altercation » avec Casanova, et évoqué « un choix personnel », un « besoin d’autre chose » pour justifier sa décision.

« Il a choisi une autre direction pour des raisons familiales », appuie le technicien.

Stéphane est parti dignement, comme il s’est toujours comporté avec nous. Je l’ai eu très longtemps cet après-midi [mercredi]. Je lui souhaite le meilleur, et il souhaite le meilleur au club. »

L’ancien Rennais et Marseillais va sans doute rebondir à l’étranger. En tout cas, selon son désormais ex-entraîneur, « il ne se sentait pas de continuer, de jouer contre Lyon et nos futurs adversaires. Nous respectons sa décision ».

Les départs de Yago et Fortes toujours d’actualité

Malgré la résiliation de Mbia, conjugué au « bannissement » du futur Barcelonais Jean-Clair Todibo, le TFC n’entend pas recruter en défense centrale, où le Camerounais s’était fixé. Les départs dès ce mercato d’hiver de Steeve Yago et Steven Fortes, pas ou peu utilisés, restent d’actualité.

« Il y a déjà beaucoup de monde, explique Casanova. Et on repassera à quatre un jour ou l’autre. » Autrement dit, dans un dispositif à deux axiaux, au lieu de trois dans le 3-5-2 actuellement en vigueur.

Cahuzac, très bon en défense contre Lyon

Outre les cadres Christopher Jullien, Kelvin Amian et François Moubandje, la recrue japonaise Gen Shoji sera apte dès samedi à Nîmes. Le jeune Bafodé Diakité (18 ans) peut également évoluer en charnière, comme l’habituel milieu Yannick Cahuzac, très à l’aise en chef de défense contre Lyon.

Tout l’effectif aura en tout cas profité à plein du court passage (cinq mois, cinq matchs de Ligue 1) de Mbia, selon Casanova : « Stéphane a beaucoup apporté au groupe par son professionnalisme et son esprit compétiteur. » Des talents qu’il a décidé d’aller exploiter sans trop tarder loin du Stadium.