TFC-OL: Un caviar puis un bijou... Nabil Fekir s'est réveillé et ça promet pour le derby

FOOTBALL En difficulté ces dernières semaines, Nabil Fekir était remplaçant mercredi à Toulouse. Entré à l’heure de jeu, le capitaine lyonnais a délivré une passe décisive avant d’égaliser…

Nicolas Stival

— 

Nabil Fekir après avoir égalisé pour l'OL au Stadium de Toulouse, le 16 janvier 2019.
Nabil Fekir après avoir égalisé pour l'OL au Stadium de Toulouse, le 16 janvier 2019. — P. Pavani / AFP
  • Transparent contre Reims vendredi, Nabil Fekir a réussi 30 minutes de très haut niveau mercredi à Toulouse.
  • Le champion du monde a grandement aidé l’OL à remonter deux buts dans le dernier quart d’heure.

Il a filé, sans s’arrêter, devant les journalistes qui l’attendaient dans la zone mixte du Stadium de Toulouse, ce mercredi soir. Auparavant, Nabil Fekir avait juste pris la peine de lâcher quelques phrases convenues au micro très officiel d’OLTV. Mais l’essentiel était ailleurs pour le capitaine de l’Olympique lyonnais.

Quelques minutes plus tôt, l’attaquant de 25 ans avait fait basculer le sort d’un match très mal engagé pour son équipe face au TFC (2-0 à la 74e minute, 2-2 au final). Par la grâce d’une jolie ouverture pour Moussa Dembélé (75e), puis d’un amour de coup franc dans la « lulu » de Baptiste Reynet (86e).

Une panoplie de sauveur qu’il n’avait plus trop l’habitude d’endosser ces derniers temps. Vendredi contre Reims (1-1), le champion du monde, totalement hors sujet, était sorti dès la mi-temps. Officiellement, à cause d’une blessure à la cheville…

Cinq jours plus tard, c’est depuis le banc douillet du Stadium qu’il a vécu la première heure de ce Toulouse-Lyon. Avant d’en sortir en même temps qu’un autre Bleu, Tanguy Ndombele, avec le résultat que l’on sait.

« Nabil a répondu de la meilleure des manières aux critiques, apprécie Bruno Genesio. C’est notre capitaine et il a montré qu’il était là et bien là. » L’entraîneur lyonnais en a profité indirectement pour louer son propre coaching. « Je retiens d’ailleurs la prestation des joueurs qui sont rentrés et qui prouvent que tout le monde est concerné. Il y a une envie et un état d’esprit dans cette équipe. »

Moussa Dembélé, autre remplaçant décisif

Car Dembélé, premier buteur rhodanien du soir, a aussi débuté comme remplaçant, avant de relayer le fantôme de Maxwel Cornet (68e). Le passage d’un système en 3-4-1-2 à un 4-4-2 losange, lorsque Genesio a lancé Fekir (pour le milieu défensif Lucas Tousart) et Ndombele (à la place du défenseur Oumar Soulet), a également contribué à transfigurer l’OL. L’équipe a même multiplié les occasions de l’emporter dans les derniers instants face à des Toulousains arc-boutés et exténués. En vain.

Malgré ce retour au score, Lyon n’a pas préparé de la meilleure des façons le derby de dimanche à Saint-Etienne, qui vient de lui chiper sa place sur le podium après avoir maté Marseille (2-1). A Geoffroy-Guichard, il serait étonnant que Fekir (six buts et trois passes décisives cette saison en L1) débute sur le banc.