Nîmes-FC Nantes: Avec un Sala sur le banc (et sur le départ), le FCN croqué par les Crocos

FOOTBALL En match en retard de la 17e journée de L1, les Canaris se sont inclinés (1-0) aux Costières...

David Phelippeau

— 

Pallois a pourtant encore tenu la baraque, mardi soir, à Nîmes.
Pallois a pourtant encore tenu la baraque, mardi soir, à Nîmes. — PASCAL GUYOT / AFP

Nantes va-t-il devoir regarder définitivement vers le bas ? Mercredi soir, les Canaris - déjà battus (0-1) dimanche par Rennes - ont subi un deuxième revers d’affilée (1-0) à Nîmes en match en retard de la 17e journée. L’effet Vahid s’estompe quelque peu.

Sala sur le banc… et sur le départ ?

Pourquoi Halilhodzic a décidé de se priver de son meilleur buteur au coup d’envoi ? Peut-être parce qu’il n’a pas apprécié d’apprendre que son attaquant avait fait un aller-retour express à Cardiff lundi sans qu’il en soit informé. Ou plus sûrement parce que l’Italo-Argentin pourrait partir dans le club gallois de Premier League dans les heures à venir. Entré à la 70e, Sala a bien failli marquer de la tête six minutes plus tard. Pour un possible adieu, ça aurait eu de la « gueule ».

Kalifa Coulibaly voit rouge

Ce n’était pas son soir. Avec le probable futur départ de Sala, Coulibaly pouvait marquer des points pour l’avenir. Manqué. Plutôt intéressant dans le jeu dos au but et dans ses remises - comme à la 36e où il sert parfaitement Rongier qui trouve le poteau -, le Malien a frôlé le rouge sur un pied très haut dès la première minute de jeu. Juste avant la pause, sur une autre maladresse de sa part (coup de coude), il n’a cette fois-ci pas échappé à l’expulsion (45e +2). A la 12e, c’est la barre transversale qui l’avait empêché de marquer de la tête… Une soirée à oublier pour lui.

Nantes n’avance plus et recule même

L’expulsion de Coulibaly a forcément changé la physionomie de la rencontre, plutôt bien gérée par les Canaris dans le premier acte. « Ça a été compliqué à partir de l’exclusion car avant on maîtrisait le match, avoue Valentin Rongier au micro de beIN Sports. Ce carton rouge nous a fait déjouer car on a dû changer de système [Waris seul devant] et annuler tout ce qu’on avait mis en place. Malgré tout le respect que j’ai pour Nîmes, je pense que si on ne prend pas ce carton rouge, le match aurait été totalement différent… » Le Nîmois Alakouch a trompé un Tatarusanu (1-0, 65e), très fébrile, et Nantes n’a jamais eu les ressources pour reprendre les commandes du match. Avec 4 défaites sur les 6 derniers matchs de L1, le FCN se retrouve à une 13e place, bien fade. A l'issue de la rencontre, coach Vahid ne s'est pas présenté en conférence de presse pour commenter cette mauvaise passe traversée par le FCN...