VIDEO. Le bijou de Griezmann, la bête noire de Mourinho, Juve-Barça, les qualifiés... ce qu'on retient de la soirée de Ligue des champions

FOOTBALL Et ouais, au moins tout ça...

N.C.

— 

Griezmann qui claque un ciseau, Juve-Barça qui fait pshit, Mourinho qui a trouvé sa bête noire, c'était la soirée de Ligue des champions du 22 novembre 2017.
Griezmann qui claque un ciseau, Juve-Barça qui fait pshit, Mourinho qui a trouvé sa bête noire, c'était la soirée de Ligue des champions du 22 novembre 2017. — Montage 20 Minutes / SIPA

On s’est régalé mercredi au Parc des Princes, avec des buts, des petits ponts, tout ça, mais il s’est passé aussi beaucoup de choses sur les autres terrains d’Europe en Ligue des champions. Séance rattrapage pour ceux qui avaient promis une sortie ciné à leur moitié. Avec du Griezmann, du Mourinho, du Tolisso et une sieste devant Juve-Barça dedans.

La réponse de Grizou

Sifflé par son public le week-end dernier, Griezmann, qui n’avait plus planté depuis huit matchs, a retrouvé le chemin des filets. Et pas n’importe comment. Un ciseau retourné parfaitement exécuté, pour lancer l’Atletico vers la victoire face à la Roma (2-0).

« C’est un poids qu’il s’est enlevé des épaules, dit Lucas Hernandez. On verra les matchs à venir mais ça va lui faire du bien. » « On a retrouvé en Antoine un joueur différent », a apprécié coach Simeone.

Juve-Barça, un choc en toc

Une ambiance de dingue, du joueur de classe mondiale à la pelle, une première place en jeu… et rien d’autre. L’excitation autour de Juventus-Barcelone s’est arrêtée au coup d’envoi. Sans Messi au coup d’envoi, le Barça n’a pas pesé offensivement et les Italiens, malgré un trio Dybala-Higuain-Diego Costa, se sont bornés à faire ce qu’ils maîtrisent le mieux : défendre. Résultat, un insipide 0-0, qui qualifie le Barça et contraint la Juve à patienter.

« On était en train de devenir une équipe qui joue bien mais qui prend trois buts, s’est justifié Allegri. Il faut s’améliorer et avoir l’humilité de défendre en équipe. Ça n’est pas honteux de défendre. »

Mourinho a trouvé sa bête noire… en Suisse

Décidément, l’ami José n’y arrive pas au parc Saint-Jacques de Bâle. Déjà battu là-bas avec Chelsea en 2013 (1-0), il a remis ça avec Manchester United. Sur le même score. Les Anglais ont craqué en toute fin de match, alors qu’ils tenaient leur qualif'. What a shame.

Rien de trop méchant non plus, ils sont toujours en tête du groupe avec 12 points, avant la réception du CSKA Moscou, qui peut encore rêver de qualification en cas de victoire. Dans le même temps, Bâle, qui compte 9 points tout comme les Russes, jouera sa qualification sur la pelouse du Benfica, bon dernier.

Akinfeev n'est plus maudit 

C'est LA stat' de la soirée. Le gardien du CSKA Igor Akinfeev a réalisé son premier cleansheet dans la compétition depuis 1927. Nan, en vrai depuis novembre 2006, et c'est déjà pas mal. Ça faisait 43 matchs, quand même. Merci qui? Merci les attaquants de Benfica (2-0 score final). 

Ah oui, et Coco Tolisso a marqué aussi

Dans la lignée de ses bonnes performances en équipe de France, l’ancien Lyonnais s’est distingué lors de la difficile victoire du Bayern à Anderlecht (1-2).

Du coup, les qualifiés pour le moment sont…

Le PSG, Chelsea, Manchester City, Tottenham, Manchester United, Real Madrid, Barcelone, Besiktas, Bayern Munich

… et les clubs éliminés, tant qu’on y est

Monaco, Dortmund, Celtic Glasgow, Anderlecht, Feyenoord, Benfica, Apoel Nicosie, Maribor, Qarabag, Olympiakos.